CEDEAO/QUALITE : Un séminaire régional de formation management de la qualité se tient à Lomé

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’espace CEDEAO s’est doté depuis 2010 d’une politique industrielle visant le développement de l’infrastructure et de la qualité avec la politique de la qualité. Cette Politique Industrielle Commune de l’Afrique de l’Ouest (PICAO) fait suite aux réformesambitieuses mises en œuvre par la CEDEAO en associant largement les Etats membres, la société civile et le secteur privé parce que ceux-ci jouent un rôle important dans le processus d’intégration.
La politique de qualité met l’accent sur la métrologie, la normalisation, l’Assurance de la qualité, Accréditation et Métrologie (SQAM). L’adoption de normes industrielles de haut niveau et la garantie d’une qualité de produit acceptable, sont d’une importance capitale pour l’expansion des échanges régionaux tout comme pour les exportations hors de la région. Le programme SQAM a été initié et sa mise en œuvre est accélérée en capitalisant les leçons apprises et sur les acquis du programme Qualité II, pour contribuer au renforcement et à la pérennisation de l’infrastructure qualité dans la région par le renforcement du cadre juridique, de la formation des ressources humaines et la création ou le renforcement des capacités techniques des structures de certification et d’évaluation de la conformité pour garantir la qualité et le respect des normes sur les produits manufacturés mis en marché.
C’est dans ce cadre que la Commission de la CEDEAO organise un séminaire régional de formation en management de la qualité avec l’appui de la GIZ. Cette formation d’une dizaine de jours va permettre aux participants venus de tous les pays de la zone CEDEAO. Cette première phase sera suivi d’une autre qui va se faire surtout sur internet pour les participants qui auront réussi à l’examen de fin de formation.
Le Commissaire en charge de l’industrie et de la promotion du secteur privé de l’espace CEDEAO, Kalilou Traoré s’est réjoui de la tenue de cette formation au Togo qui entre dans la droite ligne des aspirations des chefs d’Etat de la zone ouest- africaine.
Pour le secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’industrie, chargé de l’industrie , le défi de la qualité sonne le glas de tous ceux qui sont encore à la traine dans le vaste mouvement de conformité aux normes et aux règlementations techniques du marché international.
”Il apparait impérieux de créer dans nos Etats, une dynamique de développement industriel durable en permettant aux entreprises de respecter les normes et d’acquérir les labels imposés par les marchés cibles ; et ce faisant, d’assurer la sécurité des consommateurs et la protection de l’environnement par une meilleure conformité des produits et services aux réglementations et aux normes internationales”, a dit le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’industrie, chargé de l’industrie, Assogba Komi OHOUKOH.
Il faut souligner que l’Afrique de l’Ouest disposera d’un marché de plus de 400 millions de consommateurs en 2020 dans un espace économique et social caractérisé par sa diversité culturelle qui est de plus en plus un soutien fort à l’intégration régionale.
Koudjoukabalo

Share.

About Author

lemedium