Latest Posts

PRESIDENTIELLE 2015 /Congrès du Parti des Togolais d’Alberto Olympio : Un rêveur “nous est né” !

L’histoire politique de notre cher pays le Togo ne cesse de s’étoffer. Parfois en raillerie et surtout en ambition démesurée. Annoncé  tambours battants, le congrès du Parti de Togolais d’Alberto Olympio s’est finalement tenu le week end dernier à Lomé avec un concert gratuit à la jeunesse au stade de Kégué.
Au terme des grandes décisions de ce congrès du parti du neveu de Gilchrist Olympio, nous pouvons retenir la candidature de Monsieur Alberto Olympio pour la Présidentielle 2015. Bon résultat tout de même si c’est seulement pour assouvir une ambition, pour ne pas dire se permettre de rêver les yeux grandement ouverts.

Le rêve d’Alberto Olympio
Invité dans l’émission 12h-13 sur Nana Fm ce dimanche, le premier responsable du Parti des Togolais, Alberto Olympio n’est pas passé par quatre chemins pour mettre au grand jour l’ambition qui l’anime. il est permis d’avoir des ambitions et de rêver. Mais  à entendre et surtout à décortiquer les propos de ce neveu de l’autre Gilchrist Olympio, trop sûr de lui, l’on se pose la question de savoir si Alberto Olympio considère le scrutin de 2015 comme une partie d’élection de major dans une  classe de sixième ?
” Les militants de mon parti m’ont désigné pour être candidat. Oui, je suis candidat. Je vous regarde dans les yeux et je vous dis : je serai le prochain président du Togo en 2015 ” dixit Alberto Olympio le dimanche dernier sur Nana Fm.
Jeune politicien sorti à l’approche de la présidentielle de 2015, Alberto Olympio dont le slogan affiché sur ses panneaux à Lomé est ” Il est temps de nous rassembler : GAMESU ” semble méconnaitre le paysage politique togolais et tout son cortège d’électorat. Il est permis, dit-on, de rêver. Surtout lorsqu’on ne sait pas encadrer ses ambitions. C’est justement le cas de ce nouveau politicien togolais qui dans ses premières heures d’affirmation politique va déjà à l’encontre de son slogan. Invitant ses pairs de l’opposition traditionnelle à l’unité d’action, le voila qui défait ce qu’il semble vouloir édifier en se proclamant illico presto ” candidat à la Présidentielle 2015 ” et surtout en se proclamant ” Vainqueur ” comme si les autres politiciens comptaient pour des prunes ou n’ont pas la carrure. Le leader du Parti des Togolais est aujourd’hui  le ” bébé ” de la politique togolaise.
Alberto Olympio en s’autoproclamant déjà ” Vainqueur à la Présidentielle 2015 ” est à prendre pour ” un amuseur politique “. Bien plus pour un ” rêveur ” car affirme-t-il ” en 2005 et 2010, je n’étais pas prêt. Je serai là en 2015, parce qu’il est temps. Après près d’un demi-siècle de sacrifice, le peuple togolais a besoin de se relever. Et cela va se faire  en 2015. C’est inéluctable “.
Oui, Alberto Olympio sera là en 2015 pour le décor. Rien de plus. Car ses amis de l’opposition, ses ainés ne vont pas du tout lui laisser le temps de faire de la prestidigitation politique. Ce n’est pas Jean-Pierre Fabre qui va le regarder et le laisser faire son concert party. Le leader de l’ANC a, bien avant, ce jeune et nouveau venu en politique annoncé sa candidature comme ” unique ” de l’opposition.
Ce  qui doit également retenir l’ attention de l’opinion, c’est que Monsieur Alberto Olympio a dans un premier temps appelé implicitement toute la classe politique d’opposition à l’union, pour se faire un début d’image positive auprès des sympathisants de l’opposition car il était question en ces moments d’appeler à l’union de l’opposition qui devra déboucher sur ” une candidature unique de l’opposition ” pour affronter le candidat du parti au pouvoir. Il a surfé, en bon informaticien, sur la sensibilité des militants de l’opposition en se faisant prendre au sérieux le temps d’une soirée. Et vite fait, Alberto Olympio s’est révélé au public pas comme celui qui aspire à ” un rassemblement général ” mais plutôt à ” un rassemblement autour de sa personne “. Il vient de le démontrer pendant et après le congrès de son Parti. En se proclamant même ” Vainqueur de la Présidentielle 2015 “. C’est surtout ce qui nous fait dire qu’en politique au Togo qu’ ” un rêveur nous  est né “.Et il a pour nom Alberto Olympio. Un neveu de Gilchrist Olympio fier porter ce nom de famille pour qui ” la politique n’est pas une question de patronyme mais plutôt une question de vision “. En allusion aux critiques formulées à l’endroit du leader de l’UFC aujourd’hui pour ses actions politiques.
” Ma candidature  n’est pas juste une candidature  pour le plaisir. J’ai laissé de coté, une grande entreprise multinationale en Afrique pour me consacrer à ce projet politique pour le Togo, parce qu’il n’y a pas de projet plus noble que de se mettre à la disposition et au service de son peuple, de son pays ” avait il affirmé dans l’émission 12-13 sur  RADIO Nana FM.
Certes. Mais ce qu’Alberto Olympio a oublié de reconnaître avec humilité et de dire, c’est qu’au lieu d’implanter sa grande entreprise multinationale dans son pays, ne serait-ce qu’une antenne, il a préféré fuir l’opportunité de créer des emplois pour cette jeunesse dont il sollicite allègrement aujourd’hui les suffrages. Comme quoi, il ferait ici et maintenant du ” chantage ” : Jeunesse togolaise, votez-moi et je vous donnerai de l’emploi à travers ma multinationale. Zéro pointé comme langage politique électoraliste. Car dit-on, on ne sollicite pas un suffrage le torse bombé. C’est déjà échouer en ce sens qu’on aura déjà frustré et braqué les électeurs.

Les loups de l’opposition traditionnelle ne le laisseront pas faire
Ce que semble oublier le fameux ” vainqueur de la présidentielle 2015 “, c’est que l’histoire politique togolaise est non seulement riche en événements mais surtout en hommes imbus de leur personnalité. Ils demeurent tous des ” rêveurs ” mais à des degrés différents.
En se proclamant donc “l’élu de 2015 “, Alberto Olympio aveuglé par sa multinationale, croit que les Fabre, Apévon, Yamgnane, Adjamagbo-Johnson, Gilchrist Olympio, sont finis politiquement ou bien plus n’ont servi à rien du tout et ne serviront plus à rien. S’il lui est permis aujourd’hui de sillonner le Togo, de se vautrer dans ses ambitions politiques et de les clamer haut et fort, c’est justement parce que ses ainés politiques, qui ne sont pas encore morts, ont obtenu quelques espaces de liberté et de gains politiques. Ils continuent de le faire même si par moments ils pèchent par maladresses, par stratégies politiques digne de l’antiquité. Parce que dénudés de méthodologie, de savoir faire sans oublier les éternelles querelles et ambitions démesurées dont ils font preuve à longueur de journée. Et surtout à l’approche d’une présidentielle.
Somme toute, les propos du leader du Parti des Togolais, Alberto Olympio sur Nana Fm le dimanche dernier sont à assimiler à une déclaration de guerre à la vieille ou la classe politique de l’opposition togolaise incarnée aujourd’hui par Jean-Pierre Fabre, Dodzi Apévon, Kofi Yamgnane, Brigitte Adjamagbo-Johnson, Gilchrist Olympio etc. Comme quoi : Messieurs et dames, vous êtes des incapables politiques, dégagez ! Moi Alberto Olympio, je suis là. Allez derrière moi pour 2015.

Alberto pour divertir Fabre, Apévon, Yamgnane, Gilchrist et compagnie
A analyser les pas de ce jeunot en politique, nous pouvons aisément prétendre qu’Alberto Olympio est venu en politique pour divertir Fabre, Apévon, Yamgnane, Gilchrist et compagnie. Histoire de leur siffler une fin de partie et surtout pour leur dire qu’ils ont lamentablement échoué dans leurs actions politiques. Du moins, c’est ce qu’on peut comprendre par les gesticulations du leader du Parti de Togolais. Et ce qu’il semble oublier, les Jean-Pierre Fabre, Dodzi Apévon, Kofi Yamgnane, Brigitte Adjamagbo-Johnson, Gilchrist Olympio sont déjà passés par ce stade et n’ont pu rien récolter. Ils avaient passé tout leur temps à s’entredéchirer, à se poser des peaux de bananes à longueur de journée.
Si aujourd’hui, le CST et la Coalition AEC ont jugé de l’opportunité de se retrouver, de se ressourcer pour mieux aborder leurs actions politiques, c’est qu’ils ont nécessairement fait le constat qu’ils avaient échoué par le passé parce qu’étant divisés aussi bien en vision, en stratégies qu’en mission politique.

On loue, on trompe Alberto Olympio car son robinet financier est grandement ouvert !
Créé le 29 mars dernier, le Parti des Togolais est une formation politique qui veut s’engager dans ” une politique de rassemblement, une politique exempte de violence, une politique qui rassemble tous les togolais, une politique qui s’ouvre sur l’avenir ” avait-on clamé à tout bout de champ.
Avant et après la tenue du Congrès du Parti d’Alberto Olympio, s’il y a un point à féliciter, c’est bien le côté communication autour de sa personne, de son parti et de ses actions. Même s’il est à regretter une sectorisation de sa politique de communication qui n’est pas si rassembleur, le mérite lui revient parce que d’autres partis pouvaient également faire ce travail à l’endroit des médias mais faute de volonté et de constipation financière, ils ont simplement péché. Toutefois, le risque de réactiver cette stratégie communicationnelle sera à l’avenir suicidaire pour Alberto Olympio et son Parti. Par souci de confraternité et de respect pour les confrères et consœurs entourant ce jeunot en politique, nous taisons volontairement les critiques.
Cependant, nous attirons son attention sur le fait que, comme il le dit, lui et son Parti, dans une démarche de communication, n’ont pas à écarter certains médias. La faute ne semble pas être imputer à Alberto Olympio en personne mais à ses communicateurs qui ont gaffé par moments. Et ces gaffes, loin de leur retomber dessus individuellement, seront plutôt sujet à souffrance communicationnelle pour le candidat à la présidentielle 2015.
A suivre…
Crédo TETTEH

Latest Posts

Don't Miss

GOUVERNEMENT : Komi Sélom Klassou veut intensifier le dynamisme de la diplomatie togolaise et poursuivre le renforcement de la sécurité des Togolais

Les derniers événements liés à la sécurité dans la sous région ouest africaine en proie aux menaces  tous ordres confirment le gouvernement dans sa...

ÉNERGIE : Le Gouvernement mettra 40 Milliards pour l’extension du réseau électrique au Togo

Parmi les promesses du  candidat UNIR pendant la campagne électorale, Faure Gnasiingbé avait fait du social, son cheval de bataille pour son nouveau quinquennat,...

Société : Conditions difficiles et inhumaines de travail des domestiques Togolaises au Liban

Dans un communiqué rendu public hier, les Ministres des Affaires Etrangères et de la Sécurité et de la Protection civile ont " porté à...

Vacances : Occupez – vous de vos enfants!

Des vacances pas comme les autres. Après 9 mois de dur labeur vient  le temps de pause. Pour certains, c'est une occasion de profiter...

MERDE ALORS : Vacances d’été 2015 sur Air France ou incertitude d’avoir ses bagages à destination ?

Lors des vacances d'Eté, nombreux sont les passagers qui s'affairent autour des compagnies aériennes pour les voyages aux quatre coins du monde. Pour ces...