Latest Posts

Présidentielle 2015 : C’est parti pour la révision des listes électorales

Avec le début de l’opération de la révision des listes électorales de ce jour, la commission électorale nationale indépendante du Togo se rapproche de plus en plus de l’échéance de l’élection présidentielle au Togo.
Après la série des formations des acteurs, l’étape actuelle montre que le  processus va se poursuivre malgré les réserves que portent les partis de l’opposition.  Pour cette opération qui débute dans la Zone1 qui couvre Lomé, la région maritime et les préfectures d’Agou et de Kloto, la CENI  indique que  la révision des listes électorales concerne les jeunes ayant atteint 18 ans depuis le recensement électoral de2013  et les majeurs non inscrits en 2013.
Il s’agit aussi pour les anciens électeurs qui ont perdu leur carte d’électeur de 2013 pour l’obtention d’un duplicata et ceux qui ont changé de lieu de résidence et qui disposent de leur carte d’électeur pour un transfert. Cette révision concerne également ceux  qui ont changé de lieu de résidence et ont perdu leur carte d’électeur pour un duplicata et un transfert.
L’opération permettrait aussi à ceux qui ont leur carte et ne retrouveraient pas leur nom sur la liste affichée. ” Il est demandé aux parents des électeurs décédés depuis 2013 de bien vouloir le signaler dans les centres de révision des listes électorales pour leur radiation” a précisé la CENI .
L’inscription sur les listes électorales concerne les Togolaises et les Togolais âgés de 18 ans révolus à la date de révision et non-inscrits sur la liste électorale.
”Pour justifier son identité, l’électeur doit produire l’une des pièces suivantes à savoir  Passeport, carte nationale d’identité, carte consulaire, livret de pension civile ou militaire,  livret de famille” relève la CENI. L’institution électorale  précise qu’un notable légalement désigné en qualité de personne ressource assiste les personnes ne disposant pas de pièces d’identité.

De la sensibilisation des populations
Si le parti au pouvoir UNIR s’emploie depuis quelques semaines à sensibiliser ses militants et les futurs électeurs à participer à cette révision et s’inscrire sur les listes électorales, c’est le mutisme plat du côté des partis de l’opposition notamment l’ANC qui attend toujours les derniers moments pour avancer des arguments et justifier sa défaite. Ce mutisme est incompréhensible de la part de ces partis qui disent vouloir le changement politique. on se demande bien comment pourrait- ils le faire si leurs militants ne se sont pas inscrits sur les listes électorales à moins que ces formations politiques n’aient des agendas cachés.
Il convient quand même de souligner que cette attitude  n’est pas nouvelle de la part des ces partis de l’opposition. Il nous souvient que dans le passé, en 2013  lors des législatives, en 2010 lors des présidentielles, ces mêmes partis se sont comportés de la sorte. Le résultat, on le connait. Les conséquences aussi.
L’enjeu du scrutin de cette année requiert une certaine responsabilité des partis politiques. Car, c’est cette attitude ambigüe  des partis de l’opposition qui sème le doute  dans les populations et engendre des peurs inexpliquées à la veille des élections. Quel mal y a t-il à inviter et à encourager les militants d’aller se faire inscrire en attendant que les discussions politiques n’aboutissent ? Que  l’élection soit à un, deux ou trois tours, elle n’aura aucune incidence sur la liste électorale qui elle, serait déjà prête. L’opposition ferait mieux de réveiller et sonner le rappel de sa troupe. D’ailleurs, c’est dans la  zone où elle fait des scores honorables que débute l’opération. Si elle se paye le luxe de ne pas inviter ses militants et sympathisants, elle n’aura que ses yeux pour pleurer au moment opportun.
Il est important  de relever que ceux qui prétendent parler au nom du peuple  doivent comprendre qu’au-delà de leur intérêt personnel, c’est la vie de millions de Togolais qui est en jeu. Il n’est plus question que le Togo soit à la une de l’actualité mondiale a cause des l’inconséquence de ces hommes politiques de l’opposition. Le pays a trop souffert de ces calculs politiciens qui ne font pas progresser la démocratie togolaise.
Le peuple ne doit plus être pris en otage pour un oui ou un non. L’opération de la révision des listes électorales est une nécessité prévue par les textes légaux et réglementaires du pays. Ne pas y souscrire et ne pas inciter les militants à l’adopter s’apparenterait à une faute lourde de la part des leaders de l’opposition.
La révision des listes électorales de la zone1 commence ce 20 Janvier. Jean-Pierre Fabre et les autres de l’opposition ont encore le temps d’appeler les populations à se déplacer massivement pour  faire des vérifications sur la liste électorale et s’inscrire au cas échéant. Ce serait un  acte  hautement civique de leur part qui les grandira aux yeux de la nation tout entière.
Ali SAMBA

Latest Posts

Don't Miss

ÉNERGIE : Le Gouvernement mettra 40 Milliards pour l’extension du réseau électrique au Togo

Parmi les promesses du  candidat UNIR pendant la campagne électorale, Faure Gnasiingbé avait fait du social, son cheval de bataille pour son nouveau quinquennat,...

Société : Conditions difficiles et inhumaines de travail des domestiques Togolaises au Liban

Dans un communiqué rendu public hier, les Ministres des Affaires Etrangères et de la Sécurité et de la Protection civile ont " porté à...

Vacances : Occupez – vous de vos enfants!

Des vacances pas comme les autres. Après 9 mois de dur labeur vient  le temps de pause. Pour certains, c'est une occasion de profiter...

MERDE ALORS : Vacances d’été 2015 sur Air France ou incertitude d’avoir ses bagages à destination ?

Lors des vacances d'Eté, nombreux sont les passagers qui s'affairent autour des compagnies aériennes pour les voyages aux quatre coins du monde. Pour ces...

Solutionner les problèmes dans les secteurs de la santé et de l’éducation

Au nombre des défis qui attendent le gouvernement du Premier Ministre Sélom Komi KLASSOU figurent les problèmes dans les secteurs de la santé et...