Latest Posts

MANIFESTATION DE L’OPPOSITION DU 26 Avril : Le CST et l’ANC persistent dans la provocation du peuple

Jean-Pierre Fabre et aliés lors d'une marche (photo archives)
Jean-Pierre Fabre et alliés lors d’une marche (photo archives)

L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) et son bras armé le Collectif Sauvons le Togo (CST) veulent une fois de plus se faire voir, de la manière la plus sordide possible en appelant à une manifestation de rue le 26 Avril, la veille de la célébration du 54è anniversaire de l’indépendance du Togo. Il faut s’appeler Jean-Pierre Fabre et Maître AJAVON Ata Messan Zeus pour imaginer de tel scénario pour provoquer le courroux des paisibles populations qui n’aspirent qu’à fêter dans la paix et dans la quiétude le 27 Avril.
Ainsi donc, les loméens doivent encore subir la horde des militants de l’ANC dans les rues de la capitale en ce samedi 26 Avril, une manifestation qui va plomber une fois encore l’atmosphère du réveillon de la fête de l’indépendance. Il faut relever que l’ANC et le CST sont passés maîtres en la matière. On se souvient que l’année dernière déjà, ils avaient imaginé quelque chose de semblable sous le prétexte de faire une profession de foi à la place de l’indépendance, des attitudes d’idolâtres. On sait comment ça s’est terminé avec la provocation des forces de l’ordre qui, excédés, ont dû usé des gaz lacrymogènes pour se sortir d’affaires.
Malheureusement, de telles manifestations laissent sur le carreau des blessés que l’ANC et le CST font vite de récupérer et brandir comme un trophée de guerre aux yeux de l’opinion nationale et internationale. Vu que la situation politique tend à l’apaisement et que ces deux entités n’ont plus rien à mettre sous la dent, il va falloir coûte que coûte qu’elles se mettent en situation pour faire parler d’elles et surtout provoquer une situation de trouble dans la capitale.

Un argument qui ne tient pas
Le mutisme ou la non-réaction du Premier Ministre sur les discussions à propos des réformes  est l’argument fallacieux trouvé cette fois ci pour retourner dans la rue. Chasser le naturel, il revient au galop. Il n’est pas difficile à tous ceux qui connaissent les méthodes de l’ANC et du CST de comprendre aisément que la rue manque à Jean-Pierre Fabre et à Zeus Ajavon. D’ailleurs comment peut-il en être autrement ? On ne fait que ce qu’on sait faire n’est-ce pas ?
Pour avoir marché tous les samedis pendant près de 4ans, il est difficile à Jean-Pierre Fabre de rester tranquille juste un trimestre. Aux marches, il avait substitué les tournées dans les villages. Il est en ce moment dans le grand nord pour faire son show. Mais, ça ne lui suffit pas. Ça ne lui sied pas, car un meeting dans un village reculé au fin fond du Togo n’a pas la même saveur que le spectacle désolant qu’offrent les militants de son parti dans les rues de Lomé. Jean-Pierre Fabre est en manque de sensation forte.
Il faut alors coûte que coûte imaginer quelque chose. Le cadre, la date et le motif, tout est trouvé. Ce sera le 26 Avril. Pourquoi pas avant ou après ? il est donc indéniable que le CST a choisi délibérément cette date pour nuire aux intérêts de la population togolaise. Et tout se prépare pour que cette manifestation se termine comme d’habitude.

L’incivisme de l’ANC et du CST
Ce que Jean-Pierre Fabre ne comprend pas encore (nous le disions souvent dans nos colonnes), c’est que le Togo change sans qu’il ne s’en aperçoive. Ou alors, il fait l’aveugle qui ne veut rien voir. Si lui, Jean-Pierre Fabre peut aller partout dans le pays et être accueilli sans aucune difficulté, c’est que les lignes bougent grâce au travail du gouvernement sous l’impulsion du chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé. Si lui, Jean-Pierre Fabre, peut tenir des propos dont il a le secret dans certaines localités sans être chassé à coup de pierres ou de bâtons, c’est que le pays se métamorphose. Le président de l’ANC doit se rendre à l’évidence.
On sait qu’il faut du courage pour se délester des mauvaises habitudes acquises depuis des décennies. Mais la force de l’homme et surtout de l’homme politique est se remettre en cause et faire face aux nouveaux défis qui se dressent devant lui. C’est clair pour tout le monde. La marche, les manifestations n’ont jamais rien donné, si ce n’est de semer la désolation au sein de la paisible population togolaise. Jean-Pierre Fabre et Ajavon Zeus le savent. En homme politique avisés, ils savent aussi que la porte de sortie à la crise togolaise reste le dialogue.

Prendre langue avec le Premier Ministre
Le CST et l’ANC ont mieux à faire que d’appeler encore les loméens à arpenter les rues de Lomé pour réclamer on ne sait quoi. Le chemin était tout tracé par Jean-Pierre Fabre quand il a eu le courage de prendre la voie de la présidence un 5 mars 2014. Dans un camp comme dans l’autre, chacun a salué le geste du leader de l’ANC. Ne serait-ce que pour le geste, Jean-Pierre Fabre a laissé une bonne impression à l’opinion nationale et internationale.
Il ne faudrait pas que ce capital acquis s’effondre. Jean-Pierre Fabre doit poursuivre ce chemin de croix que lui-même s’est décidé à suivre. Si le Premier Ministre ne donne pas signe de vie depuis leur dernière rencontre, si le Premier Ministre ne répond pas à la correspondance que l’ANC que lui a adressé, il faudrait que Jean-Pierre Fabre demande à être reçu pour parler de vives voix avec Arthème Ahoomey-Zunu.
Tout comme il l’a fait avec le Président de la République, il doit poursuivre avec le Premier Ministre, mener des discussions d’homme à homme, d’homme politique à homme politique. Ca ne le tuera pas. Tout le monde a compris que c’est le dialogue qui est la clé. Prendre une autre voie que celle-là est une fuite en avant.
Ali SAMBA

Latest Posts

Don't Miss

GOUVERNEMENT : Komi Sélom Klassou veut intensifier le dynamisme de la diplomatie togolaise et poursuivre le renforcement de la sécurité des Togolais

Les derniers événements liés à la sécurité dans la sous région ouest africaine en proie aux menaces  tous ordres confirment le gouvernement dans sa...

ÉNERGIE : Le Gouvernement mettra 40 Milliards pour l’extension du réseau électrique au Togo

Parmi les promesses du  candidat UNIR pendant la campagne électorale, Faure Gnasiingbé avait fait du social, son cheval de bataille pour son nouveau quinquennat,...

Société : Conditions difficiles et inhumaines de travail des domestiques Togolaises au Liban

Dans un communiqué rendu public hier, les Ministres des Affaires Etrangères et de la Sécurité et de la Protection civile ont " porté à...

Vacances : Occupez – vous de vos enfants!

Des vacances pas comme les autres. Après 9 mois de dur labeur vient  le temps de pause. Pour certains, c'est une occasion de profiter...

MERDE ALORS : Vacances d’été 2015 sur Air France ou incertitude d’avoir ses bagages à destination ?

Lors des vacances d'Eté, nombreux sont les passagers qui s'affairent autour des compagnies aériennes pour les voyages aux quatre coins du monde. Pour ces...