Latest Posts

Kaléidoscope des activités des partis politiques

Positionnement Stratégique du Parti ALLIANCE

Les cadres de l’ALLIANCE ont finalement fait leur examen de conscience et ont décidé de suivre les pas de leur Président Dahuku Péré et de s’allier avec le parti au Pouvoir UNIR. Une situation qui s’apparente à un retournement de situation de ces cadres de l’ALLIANCE qui n’avaient pas approuvé la décision de leur président Dahuku Péré au moment où celui-ci se positionnait comme député de UNIR pendant les législatives de Juillet 2013.

“A partir de ce jour, je porterai les couleurs du parti UNIR comme mon patron politique M. Dahuku Péré. La majorité des cadres de notre parti s’est engagée dans cette dynamique. Nous nous sommes engagés sur la base d’une nouvelle vision pour notre pays” a déclaré Ourna Gnanta ce samedi lors d’une conférence de presse.

“Nous allons accompagner le président Faure Gnassingbé dans sa politique de développement de ce pays. Car nous avons noté des avancées considérables dans ce pays depuis 2005. Tous les problèmes ne sont pas résolus, mais de véritables bases sont jetées.En nous inscrivant dans cette nouvelle dynamique, nous entendons apporter notre contribution à ce processus de changement en cours, engagé par le président Faure Gnassingbé “, a-t-il poursuivi.

MANIFESTATIONS DE L’ANC ET DU FRAC

Jean-Pierre Fabre, Pdt ANC, membre du FRAC
Jean-Pierre Fabre, Pdt ANC, membre du FRAC

Des militants et sympathisants de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) et du Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC) ont battu le pavé ce samedi dans les rues du canton de Baguida (environ 20 km à l’est de Lomé)

Partis de l’hôtel Oasis à Baguida, les manifestants ont sillonné plusieurs rues, avant de chuter non loin de la pharmacie Avépozo pour un meeting de sensibilisation.C’est la troisième fois que l’ANC organise une manifestation dans cette localité du pays. Etaient au milieu du cortège: Eric Dupuy de l’ANC, Abass Kaboua du MRC et l’honorable député Alphonse Kpogo de l’ADDI.

Principal sujet abordé lors du meeting : le projet de loi portant modification de certaines dispositions de la constitution, rejeté le 30 juin par des députés du parti au pouvoir, majoritaire au Parlement. Tour à tour, les responsables de l’ANC et du FRAC présents à ce rassemblement, sont largement revenus sur ce sujet.

“Nous avons entamé nos manifestations du samedi depuis déjà quatre années et pendant longtemps, nous avions fait nos marches uniquement à Lomé. Depuis quelques temps, nous sommes sortis de Lomé pour sillonner toutes les localités autour de Lomé pour informer et mobiliser les populations. Pour nous, c’est très important que toutes les populations soient concernées par l’alternance politique au Togo”, a déclaré Eric Dupuy, secrétaire à la communication de l’ANC.

“Notre message reste le même: l’alternance en 2015 et surtout, attirer l’attention des populations sur ce qui se passe réellement au Togo. Les populations souffrent et elles en ont assez de 50 ans de direction de ce pays par une même famille. Il est difficile de concevoir que le Togo est le seul pays dans la sous-région qui se refuse toute évolution”, a-t-il souligné.

L’ANC et le FRAC seront encore dans cette localité samedi prochain. Jean Pierre Fabre, le président de l’ANC actuellement en tournée en Europe, sera présent.

REFORMES CONSTITUTIONNELLES ET INSTITUTIONNELLES: La Réaction de la CPP

Débats très houleux dans les milieux politiques ces derniers jours sur la question de la limitation du mandat présidentiel, au lendemain du rejet par l’Assemblée nationale du projet de loi portant modifications de certaines dispositions de la constitution, ne sont pas du goût du président de la Convergence Patriotique Panafricaine (CPP) Francis Ekon.

Francis Ekon, président de la CPP
Francis Ekon, président de la CPP

“Le principe des réformes, bien qu’acquis, n’est pas encore réalisé, ni consolidé ; et déjà à la hussarde, on se dispute sur fond d’invectives les modalités d’application (applicabilité immédiate voire rétroactive des textes qui n’existent pas encore) ; c’est à se demander si par mégarde, certains stratèges politiques n’ont pas fini par prendre leurs désirs pour des réalités”, critique Francis Ekon.

Dans une déclaration intitulée : +Des réformes…. Multiformes jusqu’à quand ?+, ce dernier estime que “la priorité des réformes est délaissée et oubliée au profit réducteur de l’urgence des modalités d’application, qui sont malgré elles, devenues les conditions sine qua non à respecter avant de procéder aux réformes”.

“L’histoire contemporaine des faits politiques de notre pays nous enseigne que, de l’APG au dialogue Togo Télécom 2, en passant par les CPDC, le principe des réformes est devenu un acquis accepté par tous les acteurs de la vie politique. On aurait dû prendre soin de le maîtriser”.

“Encore, faut-il savoir comment réformer quand on sait quoi réformer et mieux encore être très tôt vigilant pour avoir le tact, voire la circonspection d’éviter de brandir ces réformes comme une menace pour finir par en faire une pomme de discorde”, a-t-il souligné.

A en croire le président M. Ekon, les “faits actuels semblent aller dans le sens contraire. Maladroitement, dans la dynamique de l’incompréhension ambiante, quelques acteurs politiques ont fini par faire de la pertinence des réformes un épouvantail à l’endroit de certains et une épée de Damoclès vis-à-vis d’autres”.

Le président de la CPP appelle tous les acteurs politiques “à un dépassement de soi, afin qu’au nom de l’amour de la patrie les points consensuels des reformes fassent l’objet des propositions de loi dans les jours à venir, et que les précisions du CPDC rénové selon lesquelles +les réformes ne disposent que pour l’avenir + soient clairement réaffirmées”.

Latest Posts

Don't Miss

Soyons sérieux !

Des ministres en congés depuis le 31 juillet, c'est par ce titre que nos confrères de l'Agence de presse Savoirs News nous apprennent que...

Un retour “nonsense”

Seuls les klaxons des " zemidjan " de l'aéroport de Lomé à son domicile ont annoncé, fidèles à leur job, le retour de Jean-Pierre...

GOUVERNEMENT : Komi Sélom Klassou veut intensifier le dynamisme de la diplomatie togolaise et poursuivre le renforcement de la sécurité des Togolais

Les derniers événements liés à la sécurité dans la sous région ouest africaine en proie aux menaces  tous ordres confirment le gouvernement dans sa...

ÉNERGIE : Le Gouvernement mettra 40 Milliards pour l’extension du réseau électrique au Togo

Parmi les promesses du  candidat UNIR pendant la campagne électorale, Faure Gnasiingbé avait fait du social, son cheval de bataille pour son nouveau quinquennat,...

Société : Conditions difficiles et inhumaines de travail des domestiques Togolaises au Liban

Dans un communiqué rendu public hier, les Ministres des Affaires Etrangères et de la Sécurité et de la Protection civile ont " porté à...