Latest Posts

ITIE TOGO/ MAUVAISE GOUVERNANCE ET PILOTAGE A VUE : Ne pas prendre l’ombre pour la proie

Didier Agbémadon, Coordonnateur de ITIE-Togo
Didier Agbémadon, Coordonnateur de ITIE-Togo

Depuis un mois, notre organe s’intéresse au mauvais feuilleton qui a cours à l’ITIE-Togo. Nous nous félicitons une fois encore que le Premier Ministre s’est saisi du dossier ITIE et a publiquement reconnu que la situation n’est pas du tout rose dans toute la maison pour la transparence dans les industries extractives au Togo. Mauvaise gouvernance, problèmes de leadership, fuites en avant, conflits d’intérêts, etc.

Ayant donc pris la mesure de la chose, le Premier ministre qui est en même temps le Président du Conseil National de Supervision de l’ITIE-Togo n’a pas manqué la semaine dernière, finalement, de tenir une réunion de son Conseil pour réfléchir sur les voies et moyens pour résoudre cette fâcheuse situation qui amenuise les chances de bonne gouvernance prônée par le Gouvernement et surtout le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. On conduit mal, très mal les projets et lorsqu’on en parle, on ne fait pas d’efforts intellectuels, de réflexion pour se remettre en cause, en vue d’améliorer la gestion et la coordination surtout à l’ITIE-Togo, mais on se complaint dans des contorsions d’esprits justes pour cacher une plaie qui est depuis béante. Ça pue vraiment à l’ITIE. Les méthodes de gouvernance sont des plus décriées même au Secrétariat technique dont les locaux se situent à Kégué juste à côté de l’agence de la TdE.

Pourquoi ne pas chercher à résoudre durablement les problèmes ?
Depuis que nous avons commencé par écrire sur l’ITIE-Togo, sans animosité contre le Secrétariat technique ou son Coordinateur Monsieur Didier Kokou Agbémadon, et surtout des écrits basés sur des faits concrets et peut être ” confidentiels ” selon certains esprits, nous avons malheureusement constaté qu’au lieu de chercher durablement à corriger les imperfections, les méthodes préhistoriques de gestion en total déphasage avec la notion de bonne gouvernance défendue par le Président de la République, Faure Gnassingbé, l’on s’applique plutôt à rechercher des poux sur des crânes rasés.  On excelle en suppositions, en diffamations, en accusations gratuites. Bref, on cherche des boucs émissaires.
La Banque mondiale dans sa correspondance du 30 septembre adressée au Ministre des Mines et de l’Energie, premier répondant de l’ITIE-Togo avec précisons-le, une ampliation au Coordonnateur Monsieur Didier Kokou Agbémadon, le Représentant résident, Monsieur Hervé Assah a fait un certain nombre de constats ou faiblesses et surtout de recommandations en vue d’un meilleur pilotage. Entre autres faiblesses relevées, la Banque mondiale a tablé sur l’inexistence d’un plan de passation de marchés approuvé, le manque de transparence et de système de contrôle interne adéquat en passation de marchés et en gestion financière, une réception des fournitures et une gestion des paiements au mépris des règles de comptabilité(sans pièces justificatives) qui suscitent une présomption de pratiques frauduleuses et l’existence de cas de conflits d’intérêts.
Comme recommandations, la Banque mondiale dans son rapport préconise d’effectuer les paiements  dans le respect des procédures administratives requises, d’élaborer pour l’ITIE un manuel de procédures administratives, financières et comptables comportant un réel système de contrôle interne, séparer la fonction de passation des marchés de celle de suivi-évaluation et enfin d’instaurer un système de gestion et d’acquisition transparent et dépourvu de considérations partisanes ou familiales et éviter les cas de conflits d’intérêts. Sans oublier surtout comme l’une des recommandations, un examen de la situation des ressources humaines et du système de contrôle interne afin d’apporter les mesures correctives nécessaires pour un fonctionnement adéquat et transparent de l’ITIE-Togo.
Au lieu donc de s’atteler à la mise en application de ces recommandations formulées par la Banque mondiale, on s’investit dans des stratégies d’accusations maladroites et malhonnêtes. On cherche à faire porter le chapeau de nos écrits, de nos révélations que nul ne peut contester, à d’honnêtes citoyens. On conclut sans honte et retenue que notre organe est manipulé, que des mains noires se sont cachées derrière nous, derrière nos écrits pour faire la peau au Coordonnateur national de l’ITIE Monsieur Didier Kokou Agbémadon. On va jusqu’à insinuer que nos sources d’informations sont le Ministère des Mines et de l’Energie. Histoire de nous divertir comme si en répandant cela, nous faillirons à notre règle sacro-saint de non divulgation de sources d’informations pour leur dire ou écrire comment nous obtenons nos informations et même qui sont ces sources d’informations. Ces stratégies de détournement et de manipulation auraient pu marcher s’ils étaient en face d’un novice ou d’un écrivaillon dans la profession.
Nous ne nous inscrivons pas du tout dans cette conception du métier que nous exerçons. Que les réseaux mis en branle pour discréditer nos écrits, nos révélations à coups de FCFA ne croient pas qu’ils nous auront avec eux. Il peut exister certains novices ou écrivaillons qui accepteraient, peut-être, sacrifier leurs plumes contre des espèces sonnantes et trébuchantes. Précisons ici que certaines de ces plumes sont lâchées depuis 3 jours pour insinuer que nos écrits seraient provoqués par le Ministre Dammipi Noupokou.
Par souci de confraternité, nous multiplions ces écrits qui n’honorent pas leurs commanditaires par un zéro pointé. Ils auraient mieux fait peut être de prouver que nos dénonciations ne sont pas vraies ou erronées que de passer par une certaine presse pour jeter de l’anathème sur nos articles. Le cas du Ministre Dammipi Noupokou ne nous intéresse pas du tout. Sa personne nous importe peu. S’il agit mal ou dirige mal son Ministère nous le dirons sans mettre des gants. Dans le seul but de corriger les choses et de susciter une prise de conscience, un éveil de conscience en vue d’une bonne gouvernance tant prônée par le Président de la République, Faure Gnassingbé.
Le mieux pour les Tous Puissants de l’ITIE-Togo serait plutôt de chercher à améliorer la gestion de l’ITIE-Togo en vue de connaitre d’autres succès. Laisser les faiblesses relevées par la Banque Mondiale et faire fi de ces recommandations seraient saboter les efforts non seulement du Gouvernement et du Président de la République mais surtout des partenaires en développement qui accompagnent l’ITIE-Togo.

Enfin, une réunion du comité de pilotage sur instruction  du Premier ministre/Président du Conseil national de supervision
Selon nos sources, une réunion du Comité de pilotage s’est finalement tenue hier lundi matin à la salle de réunion de la Primature en présence du Premier Ministre également Président du Conseil National de Supervision de l’ITIE. Une réunion que nous saluons même si nous concluons qu’elle était tardive. Les tensions s’étaient trop  exacerbées parce que les parties concernées ne s’arrêtaient de s’envoyer des casseroles depuis que nous avons embrasé ce dossier très fâcheux de l’ITIE-Togo.
Au cours de cette réunion, qui s’est essentiellement consacré au problème de fonctionnement de l’ITIE-TOGO, les membres du Comité de pilotage ont eu le loisir d’écouter religieusement le Premier ministre/ Président du Conseil national de supervision. Concernant le problème d’ancrage du secrétariat de l’ITIE -Togo, le Premier ministre Ahoomey Zunu a fait savoir aux membres du Comté de pilotage que ” le gouvernement se penche là-dessus “. Cependant, le Premier ministre selon nos informations ne serait pas d’avis que le Secrétariat technique de l’ITIE, coordonné par Monsieur Didier Kokou Agbémadon, ne respecte plus les injonctions ou sollicitations du Président du Comité de pilotage  en ce qui concerne la convocation des réunions du Comité de pilotage dirigé par le Ministre des Mines et de l’Energie Dammipi Noupokou. Avec la précision de taille que le Secrétariat technique créé est au service du Comité de pilotage.
Durant les 3 heures au maximum qu’a duré la réunion du Comité de pilotage, nous pouvons au regard de nos informations bien glanées que le Comité s’est tenue sans prise de grandes décisions. La preuve, tous les points inscrits à l’ordre du jour ont été purement et simplement renvoyés à une réunion ultérieure et ordinaire du Comité de pilotage. Entre autres points inscrits à l’ordre du jour, il y avait l’adoption du rapport d’activités 2013, l’adoption du recrutement du conciliateur et l’adoption de l’étude du cadrage du rapport 2012/2013.
S’il est aisé aujourd’hui de tabler sur le fait que le Coordonnateur, à l’appréciation de nos multiples articles de presse, ne veut pas reconnaitre  ses erreurs à lui dans le management de l’ITIE-Togo, il est plus grave de noter que ce dernier feint de reconnaitre la gravité des problèmes soulevés.
En somme, tout ce qu’on peut retenir de cette réunion du Comité de pilotage sur instruction du Premier ministre/Président du Conseil National de Supervision, c’est la garantie donnée que tout va rentrer bientôt dans l’ordre avec cette urgente nécessité que tous les acteurs impliqués prennent l’engagement d’y contribuer.
Nous prenons acte des engagements du Premier Ministre mais nous l’invitons à plus d’investissement pour éradiquer l’ensemble des dysfonctionnements constatés à l’ITIE-Togo et surtout de mettre en œuvre les recommandations de la Banque mondiale. Il en va de l’intérêt de notre pays et des populations en général.
Précisons que dans nos prochaines parutions, nous insisterons sur les incidences malheureuses de la mauvaise gestion à l’ITIE-Togo et qui auraient fait perdre lors de la dernière élection législative des sièges au parti du Président de la République. Sans ménagement.
A suivre.
Crédo TETTEH

Latest Posts

Don't Miss

ÉNERGIE : Le Gouvernement mettra 40 Milliards pour l’extension du réseau électrique au Togo

Parmi les promesses du  candidat UNIR pendant la campagne électorale, Faure Gnasiingbé avait fait du social, son cheval de bataille pour son nouveau quinquennat,...

Société : Conditions difficiles et inhumaines de travail des domestiques Togolaises au Liban

Dans un communiqué rendu public hier, les Ministres des Affaires Etrangères et de la Sécurité et de la Protection civile ont " porté à...

Vacances : Occupez – vous de vos enfants!

Des vacances pas comme les autres. Après 9 mois de dur labeur vient  le temps de pause. Pour certains, c'est une occasion de profiter...

MERDE ALORS : Vacances d’été 2015 sur Air France ou incertitude d’avoir ses bagages à destination ?

Lors des vacances d'Eté, nombreux sont les passagers qui s'affairent autour des compagnies aériennes pour les voyages aux quatre coins du monde. Pour ces...

Solutionner les problèmes dans les secteurs de la santé et de l’éducation

Au nombre des défis qui attendent le gouvernement du Premier Ministre Sélom Komi KLASSOU figurent les problèmes dans les secteurs de la santé et...