Latest Posts

INDCE DES PRIX DU MOIS DE MARS : Le taux d’inflation calculé sur la base des indices moyens des douze derniers mois s’est établi à 0,6% contre 1,0% en Février 2014

Adji Otèth Ayassor, ministre de l'Economie et des Finances
Adji Otèth Ayassor, ministre de l’Économie et des Finances

I- ÉVOLUTION MENSUELLE
Selon les chiffres fournis par la direction générale de la statistique et de la comptabilité nationale, en mars 2014, le niveau général des prix à la consommation a connu une hausse de 0,2% contre 1,1 % le mois précédent. La  hausse du niveau général des prix au cours de ce mois est à attribuer principalement à la progression des prix de la fonction de  consommation “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées” (+0,7%) et dans une moindre mesure aux fonctions ” Santé”  (+0,5%) et ” Transports” (+0,2%).  S’agissant de la fonction de consommation “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées”, son augmentation est liée aux  postes “Sel, épices, sauces et produits alimentaires n.d.a ” (+10,4%) ; ” Autres fruits frais ” (+13,9%) ; ” Tubercules et plantain ”  (+2,1) ; “Agrumes” (+12,5%) ; ” fruits secs et noix ” (+29,6%) ; ” Poissons frais ” (+2,8%) et “Autres produits à base de tubercules  et de plantain ” (+2,2%). Parallèlement, les postes; ” Huiles “; “Légumes frais en feuilles ” ; ” Légumes frais en fruits ” et ” Autres  produits frais de mer ou de fleuve ” ont connu respectivement une baisse de 4,0% ; 7,7% ; 3,2% et 21,6%.
La progression observée au niveau de la fonction de consommation ” Santé” est liée principalement à la hausse des prix du poste  ” Médicaments traditionnels (+4,7%).  Pour ce qui est de la fonction “Transports “, la progression observée provient du poste ” Transport routier de passagers” qui a enregistré une hausse de 0,3%.  Par ailleurs, les fonctions de consommation, ” Biens et services divers ” et ” Logement, eau, gaz, électricité et autres  combustibles ” ont enregistré respectivement une baisse de 0,6% et 0,1%.
Les produits qui ont eu une forte contribution à la hausse de l’indice sont : ” Sel ” (101,0%); “Piment rouge frais”  (+14,8%); ” Piment vert ( Gboyébessé )” (+38,4%); ” Riz importé longs grains vendu au petit bol ” (+2,9%); ” Igname ” (+3,0%);  ” Sardinelles fumées (Adiadoè) ” (+4,1%); ” Poisson salé fermenté (Lanhoinhoin) ” (+12,0%); “Haricots blancs secs ” (+6,5%);  ” Noix de Coco sec ” (+36,5%); ” Cossette de manioc ” (+14,6%); ” Transport inter-urbain, Lomé-Kpalimé ” (+10,0%); ” Manvifumé ( Hareng ) ” (+6,6%); ” Bananes douces “(+9,0% ) et “Herbe Zangara pour paludisme ” (+13,3%) . Pour les produits qui ont enregistré une baisse, on peut citer: “Huile de palme traditionnelle (Zomi) ” (-12,8%) “Doèvi fumé (Anchois ) ” (-5,0%); “Crabes frais (aglinvimoumou)” (-24,4%); ” Oignon frais rond” (-14,0%);” Arachide décortiquée crue ” (- 18,1%); “Riz importé brisé vendu au petit bol ” (-2,4%) ; “Saloumon fumé ” (-5,2%), “Salade verte locale ( Laitue )” (-19,2%);  ” charbon de bois ” (-1,5%) ; ” Gboman” (-10,3%); ” Adémè ” (-4,4%); “Ail frais ” (-21,7%) et “Manioc frais (Agbéli) ” (-10,2%
Calculé hors produits alimentaires, le niveau général des prix a connu quasiment une stabilité. L’inflation sous – jacente (variation  mensuelle de l’indice ”hors énergie, hors produits frais”) a connu une baisse de 0,1% contre une hausse de 0,5% en février 2014.
La nomenclature suivant l’état des produits révèle que la hausse du niveau général des prix est imputable à la progression de prix  des produits frais qui ont enregistré une hausse de 1,2%. Selon la durabilité, cette progression du niveau général des prix s’explique  particulièrement par la hausse des prix des produits non durables (+0,3%). S’agissant des secteurs de production, cette progression  est l’effet de la hausse de 1,3% des prix des produits du secteur primaire.  Suivant la provenance, l’augmentation du niveau général des prix est due aussi bien aux produits locaux (+0,1%) comme aux  produits importés (+0,4%).

II- EVOLUTIONS TRIMESTRIELLE ET ANNUELLE
Le niveau des prix du mois de mars 2014, comparé à celui du mois de décembre 2013 (évolution trimestrielle) a connu également  une hausse (+1,3%) en liaison surtout avec la progression des prix des produits des fonctions de consommation ” Transport ”  (+4,5%) ; “Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles ” (+2,4%) et ” Restaurants et hôtels ” (+1,3%). Pour ce qui est  des nomenclatures secondaires, cette variation trimestrielle s’explique au niveau de l’état des produits aussi bien par les produits  énergétiques (+5,5%) que par les “produits hors énergie, hors produits frais” (+0,7%) et les “produits frais” (+1,1%).
Quant à la  durabilité des produits, cette progression provient essentiellement de la hausse des prix des produits non durables (+1,5%) et des  services (+1,5%). S’agissant de la provenance, la hausse est due à la variation des prix des produits locaux (+0,9%) et des produits  importés (+1,9%).  Par rapport à mars 2013 (glissement annuel), le niveau général des prix a enregistré une baisse de 0,7%, due essentiellement à la  baisse des prix des produits de la fonction de consommation “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées ” (-6,5%).
En ce qui  concerne les nomenclatures secondaires, cette baisse annuelle s’explique au niveau des secteurs de production par la régression  des prix des produits du secteur primaire (-8,0%).
S’agissant de la provenance, cette baisse est l’effet du recul de 1,7% des prix des produits locaux. Quant à la durabilité, cette  baisse provient de la régression de 1,7% des prix des produits non durables.
Concernant l’état des produits, cette baisse est l’effet  de la diminution de 7,4% des prix des produits frais.  Le taux d’inflation calculé sur la base des indices moyens des douze derniers mois s’est établi à 0,6% contre 1,0% en Février 2014.
En février 2014, ce taux était de 1,1% dans la zone UEMOA.

Latest Posts

Don't Miss

TOGO-JEUNESSE : Victoire Tomégah-Dogbé appelle la jeunesse togolaise à “s’engager dans une alliance constante avec le gouvernement”

"L'engagement civique de la jeunesse", c'était le thème de la journée mondiale de la Jeunesse, une occasion pour la ministre du développement à la...

PREMIER COLLOQUE PANAFRICAIN DE LA JEUNESSE : LE BURKINA FASO A TENU LE PARI

Dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la jeunesse, chaque 12 août, le Burkina Faso a organisé du 12 au...

Un peu plus de trois mois après la victoire de Faure Gnassingbé pour son 3è mandat à la tête du Togo, le président de...

POLITIQUE/L’ANC A LA DÉRIVE : Jean-Pierre Fabre, bientôt abandonné par les siens ?

Arrivé en deuxième position lors de la Présidentielle d'Avril 2015, Jean-Pierre Fabre et son parti l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC)  croient encore être...

Soyons sérieux !

Des ministres en congés depuis le 31 juillet, c'est par ce titre que nos confrères de l'Agence de presse Savoirs News nous apprennent que...