Latest Posts

EMPLOI DES JEUNES : Le PROVONAT, un premier pas dans le monde du travail pour plus de 4000 jeunes Togolais

Mme Victoire Tomégah-Dogbé, ministre du Développement à a Base, de l'Artisanat et de l'Emploi des Jeunes
Mme Victoire Tomégah-Dogbé, ministre du Développement à a Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes

La vision du gouvernement est qu’à l’horizon 2030,  la jeunesse togolaise soit une jeunesse épanouie, autonome et responsable qui participe pleinement à la construction nationale, en particulier dans le domaine de l’accélération de la croissance et du développement socio-économique.L’objectif est d’améliorer, l’employabilité des jeunes, renforcer la capacité des jeunes à l’auto-emploi, réduire les taux de chômage et de sous-emploi, promouvoir et faciliter l’accès au financement des jeunes.
C’est ainsi  qu’en 2010, le Ministère délégué auprès du Premier Ministre, chargé du développement à la base est devenu un ministère de plein de droit et désormais dénommée ministère du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes. Plusieurs projets et programmes sont alors initiés par la ministre Victoire Sidemeho Tomégah-Dogbé en faveur de la jeunesse dont le PROVONAT (Promotion du Volontariat National au Togo).

LE PROVONAT, une indispensable  première expérience dans le monde du travail
Mis en œuvre par le Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat et de l’Emploi des Jeunes, le programme de Promotion du Volontariat National au Togo (PROVONAT) est un dispositif de culture d’engagement civique et de valorisation sociale des ressources humaines disponibles dans le pays. Selon la ministre Victoire Tomégah-Dogbé, le PROVONAT offre une opportunité aux jeunes diplômés et primo-demandeurs d’emploi de participer aux solutions de développement de leur pays et de se faire une première expérience. Il permet également aux structures qui sont chargées ou qui œuvrent pour l’intérêt général notamment les organisations de la société civile, les administrations publiques, les collectivités locales et le secteur privé à caractère d’insertion professionnelle, de disposer d’un cadre pour se doter des ressources humaines engagées et motivées dont elles ont besoin pour contribuer efficacement à l’amélioration du bien-être des populations à la base.
En 2013,  l’Etat togolais a mis à disposition du programme 3 milliards de FCFA pour l’année 2013. De plus, le programme dispose de l’appui technique et financier de différents partenaires, notamment du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) – à hauteur de 212 850 dollars en 2013 – et de France Volontaires.
Depuis le lancement du programme en septembre 2011, plus de quatre  mille volontaires nationaux ont été mobilisés et déployés au sein de sept cent trente (730) structures d’accueil. Ces volontaires nationaux, âgés de 29 ans en moyenne, dont 42% de femmes, interviennent dans différents secteurs notamment la santé, l’agriculture, l’éducation, l’eau et assainissement, le développement à la base, les bâtiments, les travaux publics etc. Parmi eux, 90% sont de jeunes diplômés issus des études supérieures.
Ils occupent parfois des postes à grandes responsabilités comme coordonnateurs de projets, responsables de suivi et évaluation, chargés d’études, responsables des unités de soins périphériques, responsables de centres médicaux de santé. La dernière vague a prêté serment au mois d’Avril dernier en présence de Richard Dictus, le Coordonnateur exécutif du programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) venu s’enquérir de l’expérience togolaise.

PROVONAT, le meilleur programme en faveur des jeunes en Afrique
”Je dois dire que le programme de volontariat mis en place au Togo fonctionne très bien. Il a été conçu avec intelligence, est développé avec efficacité et répond parfaitement au besoin des jeunes en matière de formation et d’intégration dans la vie active’, disait Richard Dictus  lors de son séjour au Togo.  Il a d’ailleurs souhaité que le modèle togolais serve à d’autres pays sur le continent africain.
Pour lui, il  est réjouissant de voir tous ces jeunes qui vont commencer une première expérience professionnelle. Ils ont l’opportunité de contribuer au développement du pays soit dans les ONG, soit dans les administrations ou des entreprises. C’est aussi pour eux un accomplissement personnel. ” Le PROVONAT est une extraordinaire opportunité, l’occasion d’acquérir des compétences et d’en faire bénéficier les autres”, a-t-il ajouté.  Il a conclu que l’expérience togolais du PROVONAT est très important et sans doute l’un des meilleurs jamais réalisé en Afrique. C’est un exemple pour la sous-région, c’est un exemple pour l’Afrique et nous voulons essayer de construire un nouveau partenariat international pour soutenir ce projet togolais, mais aussi les autres projets dans la région.
Koudjoukabalo

Latest Posts

Don't Miss

Soyons sérieux !

Des ministres en congés depuis le 31 juillet, c'est par ce titre que nos confrères de l'Agence de presse Savoirs News nous apprennent que...

Un retour “nonsense”

Seuls les klaxons des " zemidjan " de l'aéroport de Lomé à son domicile ont annoncé, fidèles à leur job, le retour de Jean-Pierre...

GOUVERNEMENT : Komi Sélom Klassou veut intensifier le dynamisme de la diplomatie togolaise et poursuivre le renforcement de la sécurité des Togolais

Les derniers événements liés à la sécurité dans la sous région ouest africaine en proie aux menaces  tous ordres confirment le gouvernement dans sa...

ÉNERGIE : Le Gouvernement mettra 40 Milliards pour l’extension du réseau électrique au Togo

Parmi les promesses du  candidat UNIR pendant la campagne électorale, Faure Gnasiingbé avait fait du social, son cheval de bataille pour son nouveau quinquennat,...

Société : Conditions difficiles et inhumaines de travail des domestiques Togolaises au Liban

Dans un communiqué rendu public hier, les Ministres des Affaires Etrangères et de la Sécurité et de la Protection civile ont " porté à...