Latest Posts

Economie / FMI-BM : Semaine de la finance internationale à Washington

Les ministres Adji Ayassor de l'Economie (g) et Djossou Sémodji de la Planification (dt), ont représenté le Togo
Les ministres Ayassor de l’Economie (g) et Sémodji de la Planification (dt), ont représenté le Togo

Les ministres de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor et de la Planification, Mawussi Djossou Semodji, participeront du 8 au 14 avril à Washington aux Réunions de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international.
Ce rendez-vous rassemble dans la capitale fédérale américaine un nombre varié d’acteurs et observateurs : responsables gouvernementaux, représentants du secteur privé, du milieu universitaire et de la société civile, journalistes, etc. Le temps fort est constitué par les réunions du Comité du développement, forum conjoint de la Banque mondiale et du FMI, et du Comité monétaire et financier international du FMI, qui font alors le point sur les activités de ces deux institutions.
Mais cet événement donne également lieu à des séminaires, des séances d’information sur les différentes régions du monde, des conférences de presse et bien d’autres sessions abordant des thèmes liés à l’économie mondiale, au développement international et aux marchés financiers internationaux.
Ces réunions de printemps sont aussi l’occasion de faire le point de la coopération du Togo avec ces deux institutions.
En février dernier, le FMI a publié son rapport sur le Togo qui souligne que le principal enjeu à moyen terme consiste à obtenir une croissance plus élevée, durable et solidaire. Le gouvernement a un rôle important à jouer pour accroître le potentiel de croissance en offrant des infrastructures importantes de base de qualité, en améliorant le climat des affaires et en approfondissant le secteur financier, indique le document.

Réduire le fardeau de la dette
Le FMI formule plusieurs recommandations parmi lesquelles la réduction du fardeau de la dette et l’amélioration du recouvrement des recettes grâce à la mise en place de l’Office togolais des recettes (OTR). Il recommande aussi une réduction du coût de fonctionnement de l’Etat en optimisant le ciblage et l’efficacité des dépenses publiques.
En conclusion, le rapport souligne que ‘des progrès importants et concrets ont été accomplis ces cinq dernières années en matière de viabilité macroéconomique et dans l’inversion de la tendance à la baisse du revenu par habitant. Le PIB réel a progressé à un rythme élevé et de nombreuses réformes essentielles ont été engagées dans le cadre du programme précédent au titre de la FEC’.
Enfin, le FMI indique que les autorités togolaises restent déterminées à poursuivre les réformes qui ont été engagées et à s’attaquer aux goulets d’étranglement qui continuent d’entraver le développement économique. Elles accordent une très grande importance aux mesures qui créeront des emploisdans le secteur privé et réduiront la pauvreté, tout en assurant la viabilité des finances publiques.
Autant de sujets qui seront évoqués par MM. Ayassor et Semodji lors de leurs entretiens avec les responsables du FMI et de la BM.

Latest Posts

Don't Miss

PREMIER COLLOQUE PANAFRICAIN DE LA JEUNESSE : LE BURKINA FASO A TENU LE PARI

Dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la jeunesse, chaque 12 août, le Burkina Faso a organisé du 12 au...

Un peu plus de trois mois après la victoire de Faure Gnassingbé pour son 3è mandat à la tête du Togo, le président de...

POLITIQUE/L’ANC A LA DÉRIVE : Jean-Pierre Fabre, bientôt abandonné par les siens ?

Arrivé en deuxième position lors de la Présidentielle d'Avril 2015, Jean-Pierre Fabre et son parti l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC)  croient encore être...

Soyons sérieux !

Des ministres en congés depuis le 31 juillet, c'est par ce titre que nos confrères de l'Agence de presse Savoirs News nous apprennent que...

Un retour “nonsense”

Seuls les klaxons des " zemidjan " de l'aéroport de Lomé à son domicile ont annoncé, fidèles à leur job, le retour de Jean-Pierre...