Latest Posts

DOSSIER ENERGIE/Branchement anarchique du courant électrique :Et si les Ministres de l’Energie Noupokou Danmipi, Folly -Bazi Katari le PCA de la CEET et Gnandè Djétéli, le Directeur Général de la CEET habitaient à Zanguéra-Zopomahé ?

Le ministre Noupokou Danmipi, le DG de la CEET, Dr Gnandè Djétéli, et le PCA de la CEET, Folly Bazi Katari,
Le ministre Noupokou Danmipi, le DG de la CEET, Dr Gnandè Djétéli, et le PCA de la CEET, Folly Bazi Katari,

Le canton de Zanguéra Zopomahé se situe entre Zossimé, Kohé et Zanguéra. Y vivent depuis des années de simples citoyens togolais qui entre sueur et bravoure sont parvenus malgré les moyens limités à s’offrir un toit et une habitation pour leurs familles.
Ces familles qui donnent ainsi vie au canton de Zopomahé sont malheureusement  sevrées de l’énergie électrique normale. Elles sont à la merci depuis, des ” toiles d’araignée ” avec tous les dangers.
Les décideurs de l’extension du courant électrique  ont démontré toutes leurs capacités d’action. C’est ainsi donc que le courant électrique n’est étendu qu’à Zossimé et Kohé. Zopomahé qui se retrouve entre ses deux autres contrées est complètement oublié, délaissé à dessein.

Les toiles d’araignée pour Zopomahé
Comme cette contrée est délaissée et les populations y habitant, soucieuses de l’avenir de leurs enfants et de leur bien être et conscientes de l’utilité de l’énergie électrique dans leurs activités de tous les jours sont non seulement condamnées aux “toiles d’araignée” pour espérer avoir de l’énergie électrique  mais également  exposées aux dangers que comporte ce système.
Une demi-journée à Zopomahé révèle au grand jour les limites d’actions de la CEET, du Ministère de l’Energie et de l’Autorité de Réglementation du Secteur de l’Energie (ARSE). Bien plus, le manque de vison et de mission de la CEET est  gravement exposé.
Rappelons ici qu’à part Zopomahé, d’autres quartiers de Lomé et environs vivent  également les tristes réalités.
A Zopomahé, l’inaction de la CEET est perceptible même par un aveugle. Comment comprendre que la CEET amène le courant électrique en bonne et due forme tout près à Zossimé et à Kohé et décide de ne pas poursuivre l’extension aux pauvres habitants de Zopomahé.
Malgré donc les nombreuses démarches de ces populations envers la CEET, c’est un total désintérêt qui en est la réponse.  Une réponse que d’aucuns  assimilent à la non présence dans le coin de personnalités, de ministres et des responsables de la CEET.

ET SI LES MINISTRES de l’Energie Noupokou Danmipi, FOLLY BAZI Katari  le PCA de la CEET et le Directeur  Général de la CEET habitaient à Zanguéra-Zopomahé ?
Aujourd’hui, à converser avec les habitants de Zopomahé qui ne savent plus à quel saint se vouer,  et à force de chercher à comprendre pourquoi cette contrée entre Zossimé et Kohé, qui, elles, ont allègrement le courant électrique et dont les lignes ont été renforcées récemment par des transformateurs, le répertoire et l’échantillonnage en disent malheureusement long.
Aucune personnalité politique n’habite Zopomahé. Pas de ministres du Gouvernement, de Directeurs de Cabinet, pas de Directeurs généraux et premiers responsables de la CEET et de son Conseil d’Administration.

Les MINISTRES de l’Energie Noupokou Danmipi, FOLLY BAZI Katari  le PCA de la CEET et le Directeur  Général de la CEET habitaient  à Zanguéra-Zopomahé.
Si et seulement ces responsables habitaient Zanguéra Zopomahé, assurément les toiles d’araignées n’y existeraient plus. Les populations de cette contrée à quelques kilomètres juste de Lomé auraient de l’électricité à loisir et pourront abandonner leur envie de s’abonner au branchement anarchique du courant électrique.
Les enseignants qui y vivent, se plaindraient moins et arriveraient à préparer aisément leurs cours et surtout corriger comme cela se doit les copies et cahiers d’évaluation de leurs élèves. Parlant des élèves, ces derniers aussi ne seront plus obligés de faire des kilomètres à la recherche de poteaux électriques de la CEET pour apprendre leurs leçons et faire leurs devoirs de maison. Ces élèves dont malheureusement les parents n’ont même pas les moyens d’installer ” les toiles d’araignées “, ne seront plus contraints de rallier les maisons de leurs camarades à la quête du précieux sésame qu’est devenu le courant électrique à Zanguéra Zopomahé.

Que dire de l’ARSE ?
L’Autorité de Réglementation du Secteur de l’Electricité (ARSE)  peut être ” saisie par tout client ou groupe de clients lorsqu’il estime que la CEET n’a pas rempli ses obligations au titre du Règlement Technique de Distribution “.
Dans le cas précis de ses zones qui sont délaissées en fourniture de courant électrique, il sied en plus de sa mission première que l’ARSE s’investisse véritablement afin que les populations des zones oubliées puissent avoir très rapidement le courant électrique, pas les ” toiles d’araignées “.
Que font les responsables de la CEET de la promesse du Chef de l’Etat lors d’une campagne présidentielle de fournir le courant toute la zone de Zanguéra y compris Zopomahé ?
A bien ausculter les politiques d’actions des responsables de la CEET à cette date, nous pouvons aisément dire que cet appel du Chef de l’Etat à leur endroit à travailler afin que le courant électrique devienne une réalité à Zopomahé et environs est tombé dans des oreilles de sourds. En faisant cette promesse aux populations de Zopomahé et environs, le Chef de l’Etat invitait justement les premiers responsables de la CEET à faire leur devoir, mieux accomplir leurs missions.
Il s’était agi également pour le chef de l’Etat au moment de la promesse de démontrer l’existence de cette volonté politique à faire du courant électrique une réalité dans tout Zanguéra et environs. Reste alors cette volonté technique et cette conscience professionnelle des responsables de la CEET à mettre tout en œuvre de leurs côtés pour concrétiser cette promesse de la plus haute Autorité du pays. C’est ce qui semble être au ralenti et qui malheureusement condamne les pauvres populations de Zopomahé au branchement anarchique du courant électrique depuis plus une décennie.
Précisons que ” l’accès à l’énergie devrait être un droit fondamental pour chaque personne et une priorité pour les plus hautes autorités dans tous les pays ” dixit Harold Hyunsuk Oh, le Président du Forum mondial de l’énergie le 22 octobre 2013 à Dubai.
ET SI LES MINISTRES de l’Energie Noupokou Danmipi, FOLLY BAZI Katari  le PCA de la CEET et le Directeur  Général de la CEET habitaient à Zanguéra-Zopomahé ? Accepteraient-ils d’alimenter leurs foyers avec  les toiles d’araignées ?

A suivre…
Crédo TETTEH

Latest Posts

Don't Miss

GOUVERNEMENT : Komi Sélom Klassou veut intensifier le dynamisme de la diplomatie togolaise et poursuivre le renforcement de la sécurité des Togolais

Les derniers événements liés à la sécurité dans la sous région ouest africaine en proie aux menaces  tous ordres confirment le gouvernement dans sa...

ÉNERGIE : Le Gouvernement mettra 40 Milliards pour l’extension du réseau électrique au Togo

Parmi les promesses du  candidat UNIR pendant la campagne électorale, Faure Gnasiingbé avait fait du social, son cheval de bataille pour son nouveau quinquennat,...

Société : Conditions difficiles et inhumaines de travail des domestiques Togolaises au Liban

Dans un communiqué rendu public hier, les Ministres des Affaires Etrangères et de la Sécurité et de la Protection civile ont " porté à...

Vacances : Occupez – vous de vos enfants!

Des vacances pas comme les autres. Après 9 mois de dur labeur vient  le temps de pause. Pour certains, c'est une occasion de profiter...

MERDE ALORS : Vacances d’été 2015 sur Air France ou incertitude d’avoir ses bagages à destination ?

Lors des vacances d'Eté, nombreux sont les passagers qui s'affairent autour des compagnies aériennes pour les voyages aux quatre coins du monde. Pour ces...