Latest Posts

Désillusion d’un leader politique : La leçon de démocratie de Dr IHOU à FABRE

Dr David Ihou et Jean-Pierre Fabre
Dr David Ihou et Jean-Pierre Fabre

La démocratie, le moins mauvais des systèmes politiques connus, est le ” pouvoir du peuple par le peuple “… Et le Peuple, ce sont les nationaux d’un pays, qui vivent dans le pays et hors du pays… Et pour avoir l’avis du Peuple, il faut des consultations électorales, et ces élections se conjuguent en cinq versions :
-l’élection présidentielle, qui choisit le Président de la République ;
– l’élection législative, qui choisit les députés, élus du Peuple, qui ont le pouvoir et le droit   de parler au nom du Peuple, et qui représentent le Peuple ;
– l’élection sénatoriale (si le Sénat est prévu par la Constitution), qui choisit les Sénateurs de la Chambre Haute ;
– le référendum  populaire, où on demande aux citoyens et citoyennes, de dire OUI, ou NON à des questions précises, ou à un texte préalablement mis à la disposition du Peuple (qui est une Constitution dans son intégralité, ou dans certains de ses articles) ;
– les élections locales et municipales, qui élisent les maires et  les conseillers municipaux…
Les résultats de toutes ces consultations électorales s’expriment en pourcentages (ou nombre) de voix, par approbation, ou par rejet ; les citoyens sont libres de s’abstenir, de voter ” bulletins blancs “, de boycotter, sauf dans certains rares pays, où le vote est obligatoire…
Dans tous les cas de figures, lorsqu’un candidat à un scrutin, ou un texte, ou une question, obtient plus de cinquante pour cent (50 %) des suffrages , le candidat est élu, ou le texte est adopté, ou la réponse à la question est OUI…
Il n’y a pas d’autres alternatives, et il n’y a pas une démocratie blanche, noire, jaune, métisse ou rouge : la Démocratie est universelle !
Qu’en -est-t- il du terme ” Consensus ” ?
Le Consensus, selon le Larousse, est  ” un Accord d’un grand nombre de personnes sur le même sujet “… Comme on le voit, le ” nombre ” n’est pas précisé ni le total des personnes… Alors que dans une Election, on donne le pourcentage et le nombre de suffrages gagnés, le nombre total d’inscrits, le nombre de votants, et le nombre de bulletins blancs et nuls…
C’est pourquoi, il ne faut pas confondre démocratie et consensus…
Si un parti politique, une association ou une ONG convoque les populations pour une manifestation par exemple, et qu’il y ait 100.000 personnes dans les rues de Lomé, cela veut dire quelque chose, mais pas grand-chose en définitive, puisque Lomé compte plus d’un million d’habitants et qu’on ne sait pas si le parti adverse, lui, va réunir plus de 150.000 personnes, si lui aussi appelle à une marche ! En plus, un large consensus peut être obtenu par des partis politiques d’un pays, mais ce consensus peut ne pas concerner le peuple dans sa majorité, puisque, dans tous les pays du monde, les militants de tous les partis politiques réunis ne totalisent même pas 15 % des citoyens et citoyennes du pays!
Au Togo, les militants de tous les partis politiques réunis (UNIR, ANC, CAR, UFC, ADDI, CDPA, OBUTS, PSR, CLE, SANTE DU PEUPLE, CPP, PDR etc. etc.) ne dépassent pas 150. 000, sur une population de 6,5 millions d’habitants !
Le consensus n’est pas un argument ni une parure de la démocratie. Le consensus peut aider les partis politiques dans leur éternelle querelle de couloir, pour certains arrangements toujours informels…L’ACCORD POLITIQUE GLOBAL (APG) est un exemple réussi de consensus politique entre la CDPA, le PDR, le RPT, le CAR, la CPP, l’UFC, et le GF2D et le REFAMP/T, pour conclure un accord…
Mais, tout le monde a vu que cet accord n’a pas tenu, d’abord parce qu’il y a plus de 70 partis politiques au TOGO, ensuite, parce que l’UFC d’alors (de Gilchrist OLYMPIO, Jean-Pierre FABRE, Lawson Patrick. Isabelle AMEGANVI, pour ne citer que ceux-là), a rompu le consensus : ces copains et coquins ont décidé de faire un bébé dans le dos des cosignataires de l’APG, en négociant en secret, un accord de partage scélérat exclusif avec le parti au pouvoir, avec le poste de Premier Ministre, taillé sur mesures à Patrick Lawson, de Ministre de l’Administration à Jean- Pierre Fabre etc. !… Ces copains et coquins ont refusé de participer au gouvernement d’union nationale de Me AGBOYIBO, pour des raisons loufoques qui étaient en réalité, la trahison de l’UFC (voir le propre Mémorandum de l’UFC) !
Ce coup fourré de l’UFC a laissé l’APG en jachère, et figurez-vous que c’est  cet APG que des coquins comme FABRE, AMEGANVI, LAWSON et consorts, exhibent aujourd’hui pour ânonner sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles à entreprendre ! Un peu de décence et de retenue, Messieurs, Dame !
Autre enseignement précieux  pour les ” wouya -wouya ” de la politique togolaise : L’APG n’a pas touché à une virgule de notre Constitution! Et aucun Accord politique ne peut toucher une virgule à notre Constitution ! Il n’y a qu’un référendum populaire ou un vote des 4/5 (quatre cinquième) des députés présents à l’Assemblée nationale qui peuvent le faire ! Voilà un petit cours de démocratie à tous les leaders politiques togolais…
Prenons d’abord ” saint ” Jean-Pierre Fabre : c’est un blasphème de l’appeler ” saint “, parce qu’un Saint ne fait pas un bébé dans le dos de ses supposés partenaires de lutte pour la démocratie ! Selon le président de l’ANC, les accords politiques comme l’APG sont ” au-dessus de la Constitution” ! Député à l’Assemblée nationale, il parlait récemment du Président Dama Dramani, en ânonnant, que le Président a sa position, et que lui et les siens aussi avaient la leur, sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles ; on croirait entendre un  désœuvré de Zébévi, et non un leader politique qui aspire diriger notre pays un jour ! Au Parlement, tous les sujets doivent être passés au vote, même si auparavant, il y a un consensus hors Parlement des députés sur la question !
Honorable Jean-Pierre Fabre, le Dialogue que tu réclames à cor et à cri, dans un cadre formel, n’existe que dans la tête des patients de ZEBEVI. Je le répète pour la vingtième fois :
” Toute modification constitutionnelle et institutionnelle se fait, dans le cas d’espèce du Togo d’aujourd’hui, par référendum national, ou par vote au Parlement, avec au moins 4/5 (quatre cinquièmes) des députés présents à l’Assemblée nationale.”…
C’est limpide, et seuls les faibles d’esprit ne comprennent pas cela…
Par ailleurs, un Référendum d’Initiative Populaire est prévu par l’article 4 de notre Constitution, mais si on l’adopte, il nous faut des mois pour le finaliser…
Si nous prenons les autres leaders des partis de l’opposition et du pouvoir, ils devront tous œuvrer, par de petits arrangements, hors-parlement ou intra-muros, pour que le OUI l’emportent lors du vote du projet de la loi de révision constitutionnelle, qui sera déposé par tout député, ou groupe de députés ; à moins que les 2/3 (deux tiers) des députés appellent à un référendum national : il ne restera au Président de la République qu’à convoquer le corps électoral, pour le référendum populaire…
Enfin, pour les candidats à l’hôpital  psychiatrique de ZEBEVI, nous disons et répétons que :  Si le consensus politique était une bonne recette, on  ne dépenserait pas des milliards et des trésors d’énergie pour organiser des élections : on enfermerait les 15 ou 20 candidats à la présidentielle, dans uns salle, et on leur demanderait de désigner, ” par consensus “, un ou une des 15 ou des 20, comme Président de la République ! Et ce Président irait diriger les phacochères, les ânes, les moutons, les cochons, et les hyènes du Togo!
Pour  les 1500 candidats aux législatives, on procéderait de la même façon : Réunis dans le stade de KEGUE, on leur demanderait de désigner,  par consensus, 91, parmi eux, pour être députés de la République togolaise. Ils siègeront à la plage, ou dans la réserve de Malfa Kassa, et feront des lois aux lézards, aux margouillats, aux singes, aux lions, aux biches…
Honorable ” saint ” Fabre, as- tu compris la leçon N0 14?
Je voudrais terminer, en demandant au Président de la République, de ne pas perdre son temps, en avalisant un dialogue hors Parlement, parce qu’en réalité, c’est peut-être pour vous soutirer certainement des dizaines de millions de FCFA, qu’ils quémandent ce ” cadre formel ” de dialogue… L’appétit vient en mangeant…
Dr David IHOU

Latest Posts

Don't Miss

Soyons sérieux !

Des ministres en congés depuis le 31 juillet, c'est par ce titre que nos confrères de l'Agence de presse Savoirs News nous apprennent que...

Un retour “nonsense”

Seuls les klaxons des " zemidjan " de l'aéroport de Lomé à son domicile ont annoncé, fidèles à leur job, le retour de Jean-Pierre...

GOUVERNEMENT : Komi Sélom Klassou veut intensifier le dynamisme de la diplomatie togolaise et poursuivre le renforcement de la sécurité des Togolais

Les derniers événements liés à la sécurité dans la sous région ouest africaine en proie aux menaces  tous ordres confirment le gouvernement dans sa...

ÉNERGIE : Le Gouvernement mettra 40 Milliards pour l’extension du réseau électrique au Togo

Parmi les promesses du  candidat UNIR pendant la campagne électorale, Faure Gnasiingbé avait fait du social, son cheval de bataille pour son nouveau quinquennat,...

Société : Conditions difficiles et inhumaines de travail des domestiques Togolaises au Liban

Dans un communiqué rendu public hier, les Ministres des Affaires Etrangères et de la Sécurité et de la Protection civile ont " porté à...