Latest Posts

Consommation : Baisse de 0,1% des prix à la consommation au mois de Juin

De la tomate fraîche...
De la tomate fraîche…

Selon la Direction Générale de la Statistique et de la Comptabilité Nationale, le niveau général des prix à la consommation a connu une baisse de 0,1% en Juin après une hausse successive amorcée depuis le mois de février 2014. La baisse du niveau général des prix au cours de ce mois est à attribuer principalement   à la diminution des prix de la fonction de consommation ” Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles” (-1,6%) et dans une moindre mesure aux fonctions de consommation ” Produits alimentaires et boissons non alcoolisées ” (-0,1%) ; “Transports” (-0,1%).

Pour ce qui est de la fonction de consommation ” Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles”, la baisse observée s’explique principalement par une diminution des prix des postes “Combustibles solides et autres ” (-11,3%) et ” Combustibles liquides ” (-1,0%).

Concernant la fonction de consommation ” Produits alimentaires et boissons non alcoolisées “, la baisse enregistrée provient des postes ” Légumes frais en fruits ou racines ” (-7,5%) et “Sel, épices, sauces et produits alimentaires n.d.a1″ (-5,9%). Dans le même temps, les postes   ” Tubercules et plantain ” ; ” Céréales non transformées ” ; ” Légumes frais en feuilles” ; ” Légumes secs et oléagineux” ; ” Poissons et autres produits séchés ou fumés ” et ” Autres produits frais de mer ou de fleuve ” ont progressé respectivement de 10,7% ; 1,9% ; 10,1% ; 6,9% ; 0,8% et 13,0%.

S’agissant de la fonction de consommation “Transport”, son repli est lié au poste ” Carburants et lubrifiants ” (-0,2%). Par ailleurs, la fonction de consommation ” Boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants ” a connu une progression de 1,6%.

Les plus fortes baisses

Les produits qui ont eu une forte contribution à la baisse de l’indice sont : ” Tomates rondes (Pomme)” (-20,0%) ; ” Charbon de bois ” (-11,8%) ; ” Sel de cuisine gros cristaux ” (-57,3%) ; ” Gombos frais ” (-21,8%) ; ” Piment vert ( Gboyébessé ) ” (-42,2%); ” Chinchard frais (Akpalamoumou) ” (-6,4%) ; ” Sardinelles fumées (Adiadoè ” (-2,5%) ; ” Sucre raffiné en poudre ” (-9,6%); ” Manvi fumé ( Hareng ) ” (-9,3%) ; ” aubergine locale ” (-18,2%) ; ” Pétrole lampant vendu en vrac ” (-1,3%) ; ” Essence super de rue ” (-1,7%) et ” Essence mélange de rue ” (-1,6%).

Les plus fortes hausses

Pour les produits qui ont enregistré une hausse, on peut citer: “Igname” (+14,3%); ” Oignon frais rond ” (+29,2%); ” Salade verte locale (laitue) ” (+ 66,2%); Piment rouge frais ” (+10,4%); ” Doèvi fumé (Anchois) (+4,6%); “Riz importé brisé vendu au petit bol”(+3,3%); “Haricots blancs secs” (+11,8%); ” Akpala fumé (Chinchard ) ” (+2,4%); ” Crabes frais (aglinvimoumou) ” (+23,0%); ” Riz importé brisé vendu au petit bol ” (+2,4%); ” Consommation de sucrerie dans un bar (Fanta, Coca-Cola) ” (+6,1%); ” Maïs séché en grains crus vendu au grand bol ” (+0,8%); ” Carpe frite à l’huile rouge” (+19,9%); ” Consommation de bière dans un bar (Lager, Pils) ” (+1,6%) et ” Cure dents ” (+6,7%).

Calculé hors produits alimentaires, le niveau général des prix a connu une régression de 0,1% contre une stabilité le mois précédent. L’inflation sous – jacente (variation mensuelle de l’indice ”hors énergie, hors produits frais”) a enregistré une stabilité contre une hausse de 0,1% en mai 2014.

La nomenclature suivant l’état des produits révèle que la baisse du niveau général des prix est imputable à la diminution de prix des produits de l’énergie (-1,8%) et produits frais (-0,4%). Selon la durabilité, cette régression du niveau général des prix s’explique particulièrement par la baisse des prix des produits non durables (-0,4%). S’agissant des secteurs de production, cette régression est l’effet de la baisse de 0,4% des prix des produits du secteur secondaire.

Suivant la provenance, la régression du niveau général des prix est due à la baisse conjuguée des prix des produits locaux (-0,3%) et des prix des produits importés (-0,2%).

Évolution trimestrielle

Le niveau des prix du mois de juin 2014, comparé à celui du mois de mars 2014 (évolution trimestrielle) a connu également une hausse (+1,0%)   en liaison surtout   avec la   progression des prix des produits des fonctions de consommation ” Produits alimentaires et boissons non alcoolisées ” (+3,6%) et ” Restaurants et Hôtels ” (+0,5%). Pour ce qui est des nomenclatures secondaires, cette variation trimestrielle s’explique au niveau de l’état des produits aussi bien par les produits frais (+5,8%) que par les “produits hors énergie et produits frais” (+0,1%). Quant à la durabilité des produits, cette progression provient essentiellement de la hausse des prix des produits non durables (+2,0%). S’agissant de la provenance, la hausse est due à la variation des prix des produits locaux (+1,8%).

Évolution annuelle

Par rapport à juin 2013 (glissement annuel), le niveau général des prix a enregistré une hausse de 0,4%, due essentiellement à la hausse des prix des produits des fonctions de consommation ” Transports ” (+4,6%) ; ” Restaurants et Hôtels ” (+2,9%) et “Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles ” (+3,3%).

Par ailleurs, la fonction de consommation ” Produits alimentaires et boissons non alcoolisées ” a connu en glissement annuel, une baisse de 3,5%. En ce qui concerne les nomenclatures secondaires, cette progression   annuelle s’explique au niveau des secteurs de production par la hausse conjuguée des prix des produits du secteur tertiaire (+2,0%) et du secteur secondaire (+0,6%).

S’agissant de la provenance, cette hausse est l’effet de l’augmentation de 1,4% des prix des produits importés. Quant à la durabilité,   cette progression provient de l’augmentation de 2,0% des prix des services. Concernant l’état des produits, cette hausse est l’effet cumulé de l’augmentation des prix   des ” produits   hors énergie, hors produits frais ” (+0,7%) et des prix des “produits de l’énergie” (+ 5,3%).

Le taux d’inflation calculé sur la base des indices moyens des douze derniers mois s’est établi à 0,2% contre 0,4% en mai 2014. En mai 2014, ce taux était de 0,5% dans la zone UEMOA.

Latest Posts

Don't Miss

ÉNERGIE : Le Gouvernement mettra 40 Milliards pour l’extension du réseau électrique au Togo

Parmi les promesses du  candidat UNIR pendant la campagne électorale, Faure Gnasiingbé avait fait du social, son cheval de bataille pour son nouveau quinquennat,...

Société : Conditions difficiles et inhumaines de travail des domestiques Togolaises au Liban

Dans un communiqué rendu public hier, les Ministres des Affaires Etrangères et de la Sécurité et de la Protection civile ont " porté à...

Vacances : Occupez – vous de vos enfants!

Des vacances pas comme les autres. Après 9 mois de dur labeur vient  le temps de pause. Pour certains, c'est une occasion de profiter...

MERDE ALORS : Vacances d’été 2015 sur Air France ou incertitude d’avoir ses bagages à destination ?

Lors des vacances d'Eté, nombreux sont les passagers qui s'affairent autour des compagnies aériennes pour les voyages aux quatre coins du monde. Pour ces...

Solutionner les problèmes dans les secteurs de la santé et de l’éducation

Au nombre des défis qui attendent le gouvernement du Premier Ministre Sélom Komi KLASSOU figurent les problèmes dans les secteurs de la santé et...