Latest Posts

ASSEMBLEE NATIONALE : La descente aux enfers du député Targone Sambrini N’wakin

Le député de Dankpen,Targone Sambrini N’wakin lâché par Dama Dramani, Président de l’Assemblée Nationale togolaise.
Le député Targone Sambrini N’wakin (g) lâché par Dama Dramani, Président de l’Assemblée Nationale togolaise (dt).

Les choses semblent se précipiter pour l’honorable député du Dakpen, TargoneSambrini N’wakin. Après la levée de son immunité parlementaire par les députés de la majorité parlementaire (ceux de l’opposition ayant quitté la salle au moment du vote), le malheureux a été arrêté et est détenu dans les locaux de la Gendarmerie Nationale.
Ainsi donc, ce qui semblait être une bonne blague devient  une affaire sérieuse, très sérieuse pour le député du Parti Démocratique Panafricain (PDP) Targone Sambrini N’Wakin. Déchu de son immunité parlementaire, le député de Dankpen risque gros au regard des plaintes qui pèsent sur lui.  Il est poursuivi par le procureur de la république  pour “troubles à l’ordre public, violences volontaires, complicités de violences volontaires, homicide volontaire, complicité d’homicide volontaire, destruction volontaire par incendies, complicité de destruction volontaire par incendies, vols qualifiés, et complicité de vols qualifiés”.
Il lui est aussi reproché d’avoir “appelé les populations de Dankpen au soulèvement, à la haine raciale, à la désobéissance civile”. Il leur aurait demandé “de chasser tous les Peuhls résidant dans la Préfecture et de s’en prendre physiquement à ceux qui leur résisteraient”.

La colère et les incompréhensions de la coalition Arc-en-ciel
Selon Me Dodji Apevon, responsable de la coalition Arc en ciel et avocat de  M. Targone, il  a été auditionné par la gendarmerie toute la journée de  ce dimanche. ” A la fin de l’audition, il a été gardé à la gendarmerie pour la poursuite des enquêtes” a dit Me Apevon  qui dit ne pas comprendre les raisons de cette détention.
La Coalition Arc-en-ciel estime que son député est victime d’une cabale et que  les faits spécifiés dans la requête se sont produits courant année 2011 à 2012, alors que Targone Sambrini N’Wakin s’est présenté aux législatives de juillet 2013 “avec casier judiciaire en règle”.
“Comment a-t-on pu alors permettre à ce ”criminel” sur qui pèse autant de charges, de déposer un dossier de candidature à ce scrutin? Le ridicule ne tue pas”, souligne la coalition dans une déclaration rendue publique la semaine dernière.Autre anomalie relevée par la Coalition : Les procédures sont engagées par le Parquet de Lomé, alors que les faits se sont produits à Dankpen et tous les plaignants, ainsi que les témoins éventuels (à charge et décharge) se retrouvent dans la même localité.
Pour la coalition Arc-en-ciel, “tous les faits évoqués à l’appui de la plainte et qu’on tente d’imputer au député, sont des montages grotesques, un tissu de mensonges sans aucune consistance”.Les responsables de ce regroupement invite “tous les partis politiques, toutes les associations des droits de l’homme, tout le peuple togolais et la communauté internationale, à rester mobilisés afin d’empêcher la commission de cette injustice flagrante”.

Le zèle inutile du président de l’Assemblée
A moins que l’honorable Dama Dramani, président de l’assemblée nationale n’ait une dent contre son collègue de l’opposition, on comprend difficilement la hargne et la rapidité avec laquelle il a conclu le dossier de la levée de l’immunité parlementaire du député Targone. La manière dont il a mené les débats le jeudi dernier à l’Assemblée Nationale était digne d’une réunion du Soviet Suprême du temps de l’URSS. Peut-être une réminiscence des années fastes du RPT, dont il est un pur produit. Aucun égard pour ses collègues de l’opposition qui ne demandaient que l’application du règlement intérieur de l’Assemblée. Non ! Personne n’a trouvé grâce aux yeux du tout puissant président de l’Assemblée Nationale.
Selon Dama Dramani, la décision relative à la levée de l’immunité parlementaire “est prise par l’Assemblée nationale en séance plénière au cours de laquelle, il n’est donné lecture que des conclusions du rapport de la commission spéciale”.”La décision d’accorder la levée de l’immunité parlementaire est adoptée au scrutin secret, sous la forme d’une résolution par la majorité absolue des députés composant l’Assemblée nationale”, a-t-il souligné.
Comme l’a dénoncé Jean Kissi, député de la Coalition Arc-en-ciel, “le président de l’Assemblée nationale a interdit tout. Il n’a même pas accepté les motions d’ordre, alors que l’article 49 du règlement intérieur dit clairement qu’il ne peut pas interdire les motions d’ordre”.
Cette attitude de Drama Dramani a surpris plus d’un, même dans les rangs des députés UNIR. D’ailleurs 3 ou 4 ont décidé de ne pas suivre bêtement les consignes de ce vote bizarre. ” Le vieux nous fait du tort quelques fois par sa manière de diriger les débats ici” dit un député de la majorité qui, bien qu’ayant voté pour, n’a pas apprécié le déroulement des évènements. Ces attitudes d’un autre temps fait  d’ailleurs du tort  à la politique du Chef de l’Etat qui ne cesse d’appeler les togolais à la réconciliation. La levée l’immunité d’un député d’une zone aussi sensible que celle de Dakpen  pour des faits qui remontent à…2011 et 2012 s’apparente à un sabotage pure et simple de la politique de Faure Gnassingbé.
Les élections présidentielles arrivent à grands pas et toutes les voix seront importantes, surtout dans cette région septentrionale que l’opposition investit de plus en plus. C’est d’ailleurs de tels actes et comportements qui ont permis à la coalition Arc en ciel  d’avoir ce siège de député.
Au lieu des réactions épidermiques d’un Dinosaure finissant, Dama Dramani fera mieux de mener une réflexion intellectuelle et cartésienne pour trouver des stratégies à la reconquête des sièges que le parti UNIR a perdu. A moins que l’honorable Dama Dramani n’ait une autre envie de devenir un autre président que celui qu’il est en ce moment…
Koudjoukabalo

Latest Posts

Don't Miss

ÉNERGIE : Le Gouvernement mettra 40 Milliards pour l’extension du réseau électrique au Togo

Parmi les promesses du  candidat UNIR pendant la campagne électorale, Faure Gnasiingbé avait fait du social, son cheval de bataille pour son nouveau quinquennat,...

Société : Conditions difficiles et inhumaines de travail des domestiques Togolaises au Liban

Dans un communiqué rendu public hier, les Ministres des Affaires Etrangères et de la Sécurité et de la Protection civile ont " porté à...

Vacances : Occupez – vous de vos enfants!

Des vacances pas comme les autres. Après 9 mois de dur labeur vient  le temps de pause. Pour certains, c'est une occasion de profiter...

MERDE ALORS : Vacances d’été 2015 sur Air France ou incertitude d’avoir ses bagages à destination ?

Lors des vacances d'Eté, nombreux sont les passagers qui s'affairent autour des compagnies aériennes pour les voyages aux quatre coins du monde. Pour ces...

Solutionner les problèmes dans les secteurs de la santé et de l’éducation

Au nombre des défis qui attendent le gouvernement du Premier Ministre Sélom Komi KLASSOU figurent les problèmes dans les secteurs de la santé et...