Latest Posts

AMELIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES AU TOGO : Le gouvernement prend une première série de mesures incitatives pour les opérateurs économiques

Arthème Ahoomey-Zunu, chef du gouvernement togolais
Arthème Ahoomey-Zunu, chef du gouvernement togolais

Chaque jour qui passe au Togo indique que le gouvernement togolais a résolument pris la décision de faire progresser le pays dans tous les secteurs. Les dernières mesures qu’il vient  de prendre dans le cadre de l’amélioration du  climat des affaires  révèlent, en n’en point doute, du souci permanent de… Faure Gnassingbé  et de l’ensemble du gouvernement d’offrir un meilleur cadre pour les opérateurs économiques du pays et ceux qui désirent y investir. Les reformes touchent  la création d’entreprise avec la reconnaissance du site du Centre de Formalités des Entreprises(CFE) comme support d’annonces légales aux entreprises, la suppression de la carte économique et les frais inhérents pour les entreprises formellement crées à travers le CFE.
D’autres mesures concernent l’obtention  du permis de construire,  l’exécution des contrats et les règlements des litiges  et surtout l’adoption  d’un protocole de procédure entre le tribunal de Lomé et l’Ordre des avocats du 26 mars 2014qui vise à réduire le délai relativement long de règlement des litiges et qui   permet d’encadrer la procédure devant les chambres commerciales du tribunal. Il faut aussi souligner  la réduction des coûts et  du délai inhérents à la mutation des propriétés, la réduction de la taxe sur les salaires de 5% à 3% après une réduction de 7% à 5% en 2013.
Selon un communiqué du gouvernement, ces réformes vise à réduire les lourdeurs et les coûts relatifs à l’environnement des affaires dans notre pays. D’autres mesures incitatives sont attendus dans les prochains jours indique le communiqué. (Lire ci-dessous le communiqué du Gouvernement)

————  Communiqué de Presse du Gouvernement ————-

ArmoirieAmélioration du climat des affaires : Réformes

entreprises en 2014

Dans le cadre de la poursuite des réformes entreprises  pour l’amélioration de l’environnement des affaires au Togo, le gouvernement vient d’adopter d’importantes reformes  au profit du secteur privé, ceci dans le souci d’alléger les conditions de création et d’exercice des activités économiques. Il s’agit de :

CREATION D’ENTREPRISE

1-  l’arrêté interministérielle N°009/MCPSP/MJRIR/MEF du 21 mars 2014 portant reconnaissance du site du  Centre de Formalités des Entreprises (CFE) comme support d’annonces légales.

Cette décision prise par les autorités,  conformément aux dispositions des textes de l’OHADA, élargie le champ de publication des annonces légales et donne la possibilité aux opérateurs économiques de faire publier leurs annonces sur ledit site instantanément dès la création de leurs entreprises.  Elle offre également un coût réduit pour la publication qui est fixé à 5000 FCFA.

2- la note circulaire de service N°012 OTR/CG/CI du 21 mars 2014 portant suppression de la carte opérateur économique pour les entreprises formellement installées sur le territoire national.

Cette décision supprime la carte d’opérateur économique pour les entreprise formellement crées à travers le CFE. Pour lesdites entreprises, la carte unique du Centre de formalité des Entreprises (CFE) est la seule carte délivrée à la création et tient lieu de la carte d’opérateur économique. En conséquence, la carte d’opérateur économique ainsi que les coûts inhérents à son établissement (3000FCFA) sont supprimés pour les entreprises accomplissant entièrement le processus de formalisation.

3- la note circulaire N° 013 OTR/CG/CI du 21 mars 2013 relative à l’enregistrement des formalités en matière de création d’entreprises.

Cette  décision facilite l’enregistrement des statuts de création d’entreprises en permettant d’effectuer lesdites formalités directement au CFE et au même moment que les autres formalités de création d’entreprise.

 

OBTENTION DU PERMIS DE CONSTRUIRE

La note N° 1403/1301/NKMA/CEKK DU 13 MARS 2014 portant suppression du certificat d’enregistrement.

 Cette décision supprime l’obligation faite aux architectes d’obtenir un certificat d’enregistrement auprès de L’Ordre National des Architectes pour la constitution des  dossiers de demande d’autorisation de construire. Les frais inhérents à la délivrance du certificat d’enregistrement sont par conséquent supprimés.

 

EXÉCUTION DES CONTRATS/ RÈGLEMENT DES LITIGES

Adoption d’un protocole de procédure entre le tribunal de Lomé et l’Ordre des avocats du 26 mars 2014.

L’adoption de ce protocole  qui vise à réduire le délai relativement long de règlement des litiges,  permet d’encadrer la procédure devant les chambres commerciales du tribunal en fixant à 48 heures maximum la programmation de la première audience après l’enrôlement, en réduisant à deux (02) semaines maximum le délai nécessaire imparti pour chaque partie, en fixant le nombre de renvois possibles désormais à trois fois au plus ;  ainsi dès l’enrôlement d’un dossier jusqu’à la délibération de la décision le délai est ramené à trois (03) mois maximum et dans un délai de  72 heures au plus, le greffier audience met l’expédition à la disposition des partie.

 

TRANSFERT DES TITRES DE PROPRIÉTÉ

En vue de réduire les coûts et délai inhérents à la mutation des propriétés, des mesures ci-après ont été prises :

–  Loi de finances gestion 2013, le gouvernement a adopté la réduction des taux des droits d’enregistrement et taxes additionnelles qui sont passés de 9% ou 8% à un taux unique de 6%.

–  Les taux de conservation foncière en ce qui concerne les transferts de propriété portant sur les immeubles déjà immatriculés sont ramenés de 1,2% à 1% par la même loi de finances.

– Parution mensuelle des avis de demandes d’immatriculation au Journal Officiel de la République Togolaise (JORT), contre une parution biannuelle  (deux fois par an) par le passé.

 

PAIEMENT DES IMPOTS :

Loi de finance 2014 : réduction de la taxe sur les salaires de 5% à 3% après une réduction de 7% à 5% en 2013.  Par ailleurs, ces taxes peuvent être réduites d’un demi-point à l’égard des entreprises ayant déposé et réalisé au cours de l’année précédant celle de l’imposition, un programme de formation professionnelle de cadres moyens et supérieurs. Elles peuvent aussi connaitre une réduction dans les conditions fixées par le code des investissements et la charte des entreprises togolaises.

Autant de réformes qui visent à réduire les lourdeurs et les coûts relatifs à l’environnement des affaires dans notre pays.

D’autres nouvelles mesures sont attendues dans les prochains jours.

Latest Posts

Don't Miss

Soyons sérieux !

Des ministres en congés depuis le 31 juillet, c'est par ce titre que nos confrères de l'Agence de presse Savoirs News nous apprennent que...

Un retour “nonsense”

Seuls les klaxons des " zemidjan " de l'aéroport de Lomé à son domicile ont annoncé, fidèles à leur job, le retour de Jean-Pierre...

GOUVERNEMENT : Komi Sélom Klassou veut intensifier le dynamisme de la diplomatie togolaise et poursuivre le renforcement de la sécurité des Togolais

Les derniers événements liés à la sécurité dans la sous région ouest africaine en proie aux menaces  tous ordres confirment le gouvernement dans sa...

ÉNERGIE : Le Gouvernement mettra 40 Milliards pour l’extension du réseau électrique au Togo

Parmi les promesses du  candidat UNIR pendant la campagne électorale, Faure Gnasiingbé avait fait du social, son cheval de bataille pour son nouveau quinquennat,...

Société : Conditions difficiles et inhumaines de travail des domestiques Togolaises au Liban

Dans un communiqué rendu public hier, les Ministres des Affaires Etrangères et de la Sécurité et de la Protection civile ont " porté à...