Une journée d’échange annonce les états généraux de la presse

En prélude aux états généraux de la presse togolaise prévus pour se tenir dans le mois de juin prochain, la ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et de la Formation Civique, Kouméalo Anaté a ouvert lundi à Lomé une journée d’échanges.

L’objectif, est de rechercher le consensus « indispensable » et mutualiser les énergies des uns et des autres pour l’atteinte des buts poursuivis par ces rencontres.

« Il importe que les principaux acteurs concernés puissent disposer d’une bonne connaissance des fondamentaux relatifs à la tenue des états généraux à venir. Il importe aussi que nous puissions avoir le même niveau d’information et surtout faire en sorte que les préparatifs de ces rencontres inclusives puissent accoucher de véritables solutions et recommandations qui puissent orienter les décisions politiques salutaires pour l’avenir d’une presse libre », a déclaré la ministre.

Il s’agit de s’entendre sur un fait « important », notamment la tenue des états généraux, a précisé Donko Balogou, président du comité scientifique mis en place pour jeter les bases d’une bonne organisation de ces rencontres.
Deux panels ont été animés, à savoir l’historique et le fondement des états généraux et la contribution des organisations professionnelles.

Les états généraux sont « l’affaire » de tous les journalistes, a rappelé le président du comité scientifique avant d’ajouter qu’ils permettront de « jeter une lumière crue » sur les problèmes du monde des médias et placer la presse togolaise sur une nouvelle rampe ».

Pour que ces états généraux soient une réussite, la ministre a exhorté les professionnels des médias à laisser de côté « le scepticisme creux, les jugements hâtifs ; l’esprit de critique, l’esprit belliqueux, la polémique destructrice pour privilégier l’esprit de confraternité et de solidarité ».

Source : |AfreePress