Les rues de Lomé sous les eaux

La première grande pluie de l’année 2015 s’est abattue sur Lomé, la capitale togolaise hier mardi, et cette première pluie a été sans pitié pour les habitants de plusieurs quartiers de la capitale togolaise notamment Gbadago, Hanoukopé,  Tokoin Ramco, Nukafu, pour ne citer que ceux-là.

Selon les informations recueillies par le reporter de l’Agence de presse Afreepress dépêché sur les lieux, la cause de cette inondation à Gbadago, Hanoukopé et Tokoin Ramco est due au fait que la lagune  s’est remplie et se déversait sur la route.
” Quand il a commencé par pleuvoir, on n’avait pas eu ce problème. Mais c’est quand la pluie s’est accentuée que la lagune s’est remplie et tout d’un coup,  les pavés  et les routes ne se faisaient plus voir et ensuite nos maisons ont pris le relais “,  a expliqué un riverain du quartier Hanoukopé.
A en croire ce dernier, ces genres de situations sont très récurrentes surtout au cours de la saison pluvieuse.
A Nukafu, derrière le marché, c’est en grand nombre que les jeunes sont sortis pour constituer des digues pour empêcher l’eau de pluie d’entrer dans les maisons.
” En juin, 2010, la pluie a causé une forte inondation dans ce quartier et trois filles sont mortes dans une maison. Des ministres se sont déplacés pour venir voir ce dont nous souffrons. Ce sont les sapeurs-pompiers qui sont venus trouver les corps de ces filles innocentes. Mais depuis lors, rien n’est fait. Cette situation peut encore se reproduire “, a tenu à dire Blaise, un jeune du quartier.
Selon les informations, à Djidjolé non loin du commissariat, un arbre s’est déraciné et s’est abattu sur un conducteur de moto-taxi communément appelé Zémidjan et son client et un autre passager. On dénombre trois blessés dont un grave.