TOGO/OPPOSITION : Un parti politique pour Fulbert Attisso

Fulbert Attisso n’a pas résisté longtemps. L’initiateur de ” l’Appel des patriotes ” et  du MCA va créer son parti. Cette fois, le trublion de la politique va sauter le pas. L’annonce a été faite le weekend dernier lors d’une réunion des membres de son mouvement l’Appel des patriotes.
Les cadres de l’Appel des patriotes formeront les semaines ou mois à venir leur propre formation politique, a annoncé ce lundi sur une radio privée, l’initiateur dudit Mouvement Fulbert Attisso, journaliste-écrivain.
Lancé depuis plus d’un an, ” l’Appel des patriote” a tout le temps prôné une réorganisation de l’opposition togolaise en vue d’une alternance en 2015. Mais les responsables de ce Mouvement, n’ont jamais réussi à rassembler l’ensemble de l’opposition, certains poids lourds n’ayant pas apprécié leur démarche.

Et Fulbert Attisso franchit le cap…
Depuis samedi dernier, la donne a changé au sein de ce Mouvement à l’issue d’une journée de réflexion placée sous le thème : “Quel avenir pour l’Appel des patriotes, après le scrutin présidentiel de 2015”.
“A l’issue de cette journée de réflexion, les cadres ont décidé que nous devenions un parti politique. Mais, avec la précision que ce n’est pas ‘’l’Appel des patriotes’’, qui va se transformer en parti politique”, a souligné Fulbert Attisso.
“Nous avons préparé les circonstances en créant des structures successives, certaines nous ont même valu la prison, nous avons connu des déboires et des déconvenues. Si aujourd’hui, nous voulons nous engager, ce n’est que justice”, a-t-il affirmé.
L’échec de l’opposition pendant 25 ans et le besoin du renouvellement générationnel de la classe politique sont quelques unes des raisons qui poussent Fulbert Attisso à s’engager dans cette aventure.

Un parti de plus
“Il ne s’agit pas de créer un parti politique pour venir grossir le rang de la centaine de formations politiques déjà sur le terrain, mais de constituer une autre voie à travers une innovation complète sur le plan du discours et sur le plan de la conception même de la lutte” a dit Fulbert Attisso.
En attendant que Fulbert Attisso et ses amis ne créent leur formation politique et malgré l’assurance qu’ils donnent, il est difficile pour un observateur avisé de la scène politique du Togo de croire  à la sincérité de cette assertion.
Si la formation politique à naître de Fulbert Attiso ne sera pas créer pour venir grossir les rangs de celles qui existent déjà, que ferait-il alors ? A moins de s’allier au parti au pouvoir, que proposeraient Fulbert Attisso et sa bande de copains que l’ANC et ses alliés du moment n’auraient pas déjà fait ? Que vaudra la ligne de ce parti à naître que le CAR, adepte de la solution médiane n’aurait pas déjà expérimenté ? Que dira ce rejeton de l’Appel des Patriotes que l’UFC, le NET, ADDI et le MCD n’auraient pas déjà claironné sur tous les toits ?
D’ailleurs, connaissant le parcours de Fulbert Attisso, on peut aisément affirmer qu’il a déjà nagé dans toutes ces eaux troubles de la politique togolaise sans succès.
Pour ne pas nous plonger dans les méandres de l’histoire récente du pays, on peut juste se souvenir de son épisode du MCA qui, en 2010, voudrait rendre le pouvoir à l’UFC  par tous les moyens. Il connut la prison et abandonné par ses amis qui se sont ensuite retrouvé dans l’ANC pour perpétuer la tendance radicale de l’opposition au moment où Gilchrist Olympio a finit par signer un accord avec le RPT d’alors. Donc sur ce plan là, le terrain est déjà occupé.
On a connu Fulbert Attisso épousant les thèses de la ligne du CAR dans la période post électorale de 2015. En ce qui concerne la politique du dialogue et du compromis, le CAR est imbattable sur cette surface. Fulbert Attisso et son parti peuvent ils mieux faire que Yaovi Agboyibor, Dodzi Apévon et Jean Kissi d’autant que les résultats de l’élection présidentielle du 25 Avril semblent donner raison au CAR qui doit capitaliser sa position et ses points de vue sur les questions essentielles qui vont rythmer le 3è mandat de Faure Gnassingbé. Ici aussi, Fulbert Attisso et son parti seront devancés d’une bonne longueur d’avance par le parti du Bélier noir.
Il reste donc la théorie des participationnistes. Beaucoup sont déjà dans les starting-blocks et n’attendent que le Président Faure Gnassingbé lève le petit doigt pour qu’ils accourent et participent au gouvernement. Nous n’osons pas croire que Fulbert Attissoh va s’engouffrer dans cette brèche ou les concurrents de taille comme OBUTS, le NET, l’UFC, les membres de Nouveaux Regards sont prêts à découdre.
Au regard de tout ce qui précède, on se demande bien la nouveauté que Fulbert Attissoh et son parti apporteront pour ne pas faire comme les autres. Il est de notoriété que les togolais sont des génies et Fulbert Attisso en est un. On attend donc qu’il nous surprenne  et que son parti ne ressemble pas vraiment aux autres qui sont déjà sur le terrain. Autrement, ce ne sera qu’une perte de temps, d’énergie et de compétences.
Ali Samba avec Savoirs News