SOMMET DE L’UA SUR LA SÉCURITÉ MARITIME : La ministre en charge du tourisme mobilise les opérateurs touristiques

Une rencontre d’échanges a été organisée le jeudi dernier à Lomé entre la ministre du commerce, de l’industrie, de la promotion du secteur privé et du tourisme, Mme Bernadette Legzim-Balouki et les différentes opérateurs touristiques (hôteliers, agences de voyage, restaurateurs, guides) installés à Lomé, ceci dans le cadre des préparatifs du sommet extraordinaire de l’Union Africaine (UA) sur la sécurité maritime et le développement en Afrique prévu du 2 au 7 novembre à Lomé.

Plus de 4.500 invités sont attendus à ce grand rendez-vous qui a pour objectif de définir une stratégie commune de lutte contre l’insécurité maritime en Afrique et promouvoir l’économie bleue marine.

Cette rencontre a été donc l’occasion pour la ministre d’appeler ces opérateurs à se mettre à jour et à niveau, notamment ceux qui ont des travaux à effectuer, afin de garantir une sécurité et un confort aux invités.

Les échanges ont donc tourné autour des grandes étapes du sommet (étape pré-sommet, pendant le sommet et post-sommet).

Du côté de ces opérateurs, le problème de la connexion internet a été soulevé ainsi que l’aide que l’Etat peut leur octroyer pour les différents travaux.

“Cette rencontre nous a permis de faire un état des lieux en ce qui concerne les opérateurs touristiques. Nous avons besoin de savoir où ils en sont et où l’Etat en est dans l’organisation de ce grand sommet. Ce sommet est très important pour le Togo et il faut que tout soit dans les normes requises par l’Union Africaine”, a expliqué la ministre.

“Pour le moment, nous pouvons dire que nos opérateurs touristiques sont sur la bonne voie et avec quelques mises à jour, nous serons prêts pour accueillir ce sommet”, a-t-elle ajouté.

Par ailleurs la ministre a aussi relevé l’insuffisance des structures hôtelières, vu le nombre important d’invités. Le Togo pourra donc faire recours dans les mois à venir à un bateau-hôtel.

” Nous n’avons pas assez d’hôtels pour accueillir tous nos invités mais le gouvernement est entrain de prendre des dispositions pour compléter la capacité de nos hôtels. Nous réfléchissons à la possibilité de mettre un bateau-hôtel à la disposition de nos invités”, a précisé Mme Legzim-Balouki.

Il faut noter que la liste définitive des opérateurs touristiques retenus par l’Union Africaine sera rendue publique le 20 septembre prochain.

Rappelons que le choix porté sur Lomé pour abriter ce sommet s’explique par le fait que le Togo avait inscrit, à l’ordre du jour de la 23ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine, tenue à Malabo (Guinée Equatoriale), le point sur la piraterie maritime.

Cette proposition a été très favorablement accueillie par la Conférence, qui a perçu la proposition togolaise comme étant le premier acte concret entrant dans le cadre de la mise en œuvre de la Décision sur la stratégie africaine intégrée pour les mers et les océans à l’horizon 2050 (Stratégie AIM 2050).

Ali SAMBA