PREMIER COLLOQUE PANAFRICAIN DE LA JEUNESSE : LE BURKINA FASO A TENU LE PARI

Dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la jeunesse, chaque 12 août, le Burkina Faso a organisé du 12 au 14 août 2015 le premier colloque panafricain de la Jeunesse à Ouagadougou.

Piloté par le Ministère de la Jeunesse dont le maître d’œuvre n’est autre que le Ministre Salifou DEMBELE avec la bénédiction des Plus Hautes Autorités du Pays et sous le parrainage exclusif du Président du Faso Michel KAFANDO, le premier Colloque panafricain de la Jeunesse , dont le thème est : ” Participation citoyenne des jeunes au renforcement de la démocratie et de la cohésion sociale pour un développement durable “, a tenu toutes ses promesses.

DE LA CÉRÉMONIE D’OUVERTURE DU COLLOQUE

Le mercredi 12 aout 2015, la ville de Ouagadougou ne respirait que jeunesse. Tant la jeunesse burkinabè de 7 à 77 ans s’était mobilisée pour ne pas se faire compter cet événement historique de la célébration de la journée internationale de la Jeunesse couplé avec le lancement du premier Colloque panafricain de la Jeunesse.

Habillés de Tee-Shirt blanc et de casquette au message fort du Président Michel KAFANDO ” Avec les jeunes, OUI tout est possible. Sans les jeunes, ATTENTION ! “, les jeunes du Burkina Faso et ceux de l’Afrique ont assisté à une belle cérémonie de célébration de la journée internationale de la jeunesse et de lancement du Colloque en présence du Président du Faso Michel KAFANDO, du Premier Ministre ZIDA et du Président du Conseil National de la Transition, le journaliste Cheriff SY.

Précisons que le Colloque est placé sous le très haut patronage de Son Excellence Monsieur Michel KAFANDO, Président de la Transition, Président du Faso. Un colloque qui a offert aux jeunes une plate-forme de discussion et de débats, visant à consolider la promotion de la bonne gouvernance et la paix ainsi que la coopération entre nos pays.

C’est dans une ambiance festive que tour à tour les Co-marraines de la journée, Mesdames l’Ambassadeur du Sénégal au Burkina et la Représentante Résidente de la Banque Mondiale au Burkina Faso ont pris la parole pour motiver une jeunesse panafricaine à se prendre en charge et à poser des actes positivement historiques.

Pour le Ministre de la Jeunesse, Dr Salifou DEMBELE, ce fut un moment de joie, de fierté et d’engagement, ensemble avec non seulement la jeunesse du Burkina mais surtout celle panafricaine, vecteur de développement et d’actions citoyennes en vue du renforcement de la démocratie et de la cohésion sociale.

Une joie au summum avec le discours de circonstance et de lancement du premier Colloque panafricain de la jeunesse du Président du Faso Michel KAFANDO. Un Président qui dans sa simplicité et même protocolaire a su redonner de l’espoir et du fortifiant aux jeunes panafricains.

A travers son slogan ” Avec les jeunes, OUI tout est possible. Sans les jeunes, Attention ! “, le Président du Faso a placé les jeunes au centre de toute action sociopolitique concrète. Nécessité donc pour tous les dirigeants africains d’accorder une place de choix aux jeunes dans leur politique et actions de développement.

Poursuivant son speech, le Président Michel KAFANDO n’a pas manqué de mobiliser et d’engager les jeunes en faveur de la cohésion sociale en matière de prévention des conflits et de lutte contre l’insécurité.

DE LA PROCESSION DES JEUNES AU MONUMENT

Tout juste après la cérémonie officielle de lancement du Premier Colloque panafricain de la Jeunesse et de célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse, les jeunes ont à travers une procession jusqu’au monument démontré aux Plus Hautes Autorités du Burkina Faso leur engagement à être pris en compte dans toutes les structures de prises de décisions. Ils ont profité pour remettre en mains propres au Président du FASO en présence du premier Ministre ZIDA et du Président du CNT Cheriff SY un mémorandum, un mémorandum qui exprime leurs diverses préoccupations.

DU DÉROULEMENT DU COLLOQUE

Après la phase protocolaire de mise en condition, les participants au Colloque se sont retrouvés les 13 et 14 aout 2015 dans la Salle de conférence de Ouaga 2000 en des séances plénières et groupes de travail, d’échanges et de réflexion.

Ainsi donc, les jeunes très dynamiques ont échangé autour des sous thèmes comme ” Participation et action de veille citoyenne des jeunes pour la défense et la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance “, ” Mobilisation et engagement des jeunes en faveur de la cohésion sociale : prévention des conflits et lutte contre l’insécurité ” et ” Problématique du partenariat entre le jeunesse et les autorités nationales dans les instances nationales de prise de décision et de formulation des politiques publiques “.

Précisons que les travaux en caucus ont permis aux jeunes présents au Colloque d’analyser les enjeux et les défis liés à la démocratie et à la bonne gouvernance, de favoriser une appropriation des concepts et l’esprit des référentiels africains définissant le statut, les rôles et les cadres d’actions de la jeunesse, d’échanger et de donner un contenu opérationnel à la participation citoyenne et la veille citoyenne, de partager une meilleure appréhension des situations de paix, de conflits et de terrorisme et leurs incidences sur le développement et les relations internationales, d’identifier et d’évaluer les risques et les menaces contre la paix et la cohésion sociale dans les sous régions africaines et analyser leurs causes profondes, de proposer des stratégies intégrées de prévention des conflits et de lutte contre l’insécurité, d’analyser les processus et les formes de partenariat ou de représentation des jeunes auprès des pouvoirs publics et des instances de prise de décision, d’analyser la diversité des rattachements institutionnels du secteur jeunesse d’un pays à un autre, de proposer des mécanismes pertinents de partenariat et de prise en compte des jeunes, notamment pour favoriser leur implication dans le suivi dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques, de prendre des résolutions, des recommandations, des engagements ou lancer un appel etc.

DU DYNAMISE DES JEUNES AUX TRAVAUX DU COLLOQUE

Si le thème et les sous-thèmes du Colloque ont retenu l’attention des jeunes panafricains, il faut apprécier surtout le dynamisme des jeunes qui a caractérisé aussi bien les plénières que les travaux en groupes. De riches débats et contributions furent faits par les jeunes. Ils ont également procédé à des échanges d’expériences sur les bonnes pratiques et de prises en charge devant les problèmes qui se posent à eux.

LE MÉRITE AU MAITRE D’ŒUVRE

Comme en février 2015 lors de la signature de l’Accord de siège entre le Gouvernement du Faso et le ROJALNU-Afrique, le Ministre de la Jeunesse, Docteur Salifou DEMBELE a joué un très grand rôle dans la réussite de la célébration de la Journée internationale de la Jeunesse et surtout du Premier Colloque Panafricain de la Jeunesse.

Dans son statut de Maître d’œuvre, le Ministre de la Jeunesse a su par sa simplicité, sa disponibilité et son dynamise légendaire requinquer tous les jeunes panafricains en les engageant ainsi à plus d’actions citoyennes visant le renforcement de la démocratie et de la cohésion sociale pour un développement durable.

 Le Jeune Dakiri SAWADOGO ou le ” bureau d’études et de contrôle “

Secrétaire Exécutif du ROJALNU-Afrique et Président du ROJALNU-Burkina, ce jeune très engagé et structuré n’est plus à présenter au Burkina Faso. Tant il a toujours fait ses preuves à chaque fois qu’on lui en donnait l’opportunité. Il était la cheville ouvrière de la réelle implantation du ROJALNU Afrique mais également de la réussite aux côtés du Ministre Salifou DEMBELE du Premier Colloque Panafricain de la Jeunesse.

En trois jours, il a su merveilleusement démontré tout le bien que les Autorités du Faso pensent de lui en mobilisant toute la crème de le Jeunesse Africaine qui n’a pas hésité une seule minute à répondre positivement à l’invitation des Plus Hautes Autorités du Burkina Faso.

La forte présence des délégations africaines à ce Colloque est à mettre à son actif. Tout simplement, son sérieux et son rayonnement au-delà des frontières du Burkina Faso, de l’Afrique et même de l’Europe et des Etats Unis ont sagement milité en sa faveur.

 Une forte délégation du Togo à Ouagadougou

Conduite par le Secrétaire Exécutif du ROJALNU-Togo Monsieur Eli APEDO, une forte et impressionnante délégation togolaise a très activement participé aux travaux du Premier Colloque panafricain de la Jeunesse. Les jeunes togolais étaient de tous les chantiers. Ils ont participé à tous les travaux en groupes et échangé avec leurs pairs panafricains. Leurs interventions lors des séances plénières ont retenu l’attention des délégués et des personnes ressources. Ce fut simplement beau et enrichissant. Sacrée délégation togolaise !!!

Dans un prochain numéro, l’économie des grandes décisions et recommandations du Colloque Panafricain de Ouagadougou

De retour de Ouagadougou, Crédo TETTEH et Dodo ABALO (Photo)