MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME DE FAURE GNASSINGBE : Ce qui attend Sélom Komi Klassou

Dès l’annonce de sa nomination au poste de Premier

Faure Essozimna Gnassingbé, Président réélu de la République du Togo.

Faure Essozimna Gnassingbé, Président réélu de la République du Togo.

Ministre, Sélom Komi Klassou s’est empressé de dire que sa mission est de mettre en œuvre les promesses électorales du Président de la République Faure Gnassingbé. Il ne nous vient pas à l’esprit  que  le nouveau Premier Ministre ne sache pas l’ampleur de la tache. Mais en attendant les hommes et les femmes qui doivent l’accompagner dans cette noble tâche, un petit rappel de ces promesses nous semble important.
Mon projet est un engagement
Faure Gnassingbé avait annoncé la couleur : ” Mon projet est un engagement” avait-il dit. Tout un programme !
Mon projet est articulé entre l’exigence de consolidation  et d’approfondissement de l’action politique engagée  et la nécessité de rompre avec certains archaïsmes  pour innover et avancer plus vite et plus loin vers de  nouveaux horizons.
Je fais de la Démocratie un élément fondamental de  mon action en faveur de la société togolaise et je veux  un Togo de concorde où règne la paix des cœurs, des  esprits, des pensées, des actions, des paroles et des  écrits.
Inspiré par la force de mes racines africaines, marqué  par mon attachement loyal à ma Terre, à mes Sœurs  et Frères togolais, j’ai une vision ambitieuse du Togo,  moderne, prospère, confiant dans son potentiel d’avenir,  ouvert sur le monde.

Nous revenons de loin
Nous avons fait ensemble un chemin considérable qui a  éloigné la précarité et l’instabilité. Elles menaçaient nos Citoyens et notre Etat et gageaient notre Avenir sur de  mauvaises bases.  Le Togo a renoué avec la Paix civile, premier capital du  patrimoine togolais.
Le Togo a repris le cycle vertueux de la croissance avec  ses retombées déjà perceptibles. Le Togo a retrouvé le goût de l’effort et le sens des  performances. Le Togo a restauré son identité nationale et sa place  dans la communauté internationale.
Et en quelques années les Citoyennes et les Citoyens  togolais ont ranimé le sentiment d’appartenir à une Nation forte. Les bases sont à nouveau solides et les fondamentaux  sont en place. Ce sont des acquis.
Notre jeunesse – pratiquement un togolais sur deux a  moins de 25 ans – sera notre énergie renouvelable.
Une Chance pour tous mais aussi un Devoir pour chacun.  Il faut aller de l’avant. Il faut poursuivre la voie tracée. Il  faut maintenir les efforts.
C’est le prix à payer pour être, à court terme, un pays  réellement ” émergeant “. ” Nous devons moderniser le Togo. Pour cela, il faut accélérer la Croissance ”
Les effets conjugués de la modernisation du Togo pour  accélérer la croissance mettront en valeur la nature  généreuse du pays et sa vocation régionale.

Une nature généreuse !
Ce n’est pas le fruit du hasard si 60% de la population  du Togo est rurale. Et si sa terre fertile est autosuffisante  pour nourrir ses enfants.
Le Togo, ce n’est pas nouveau, tire de véritables richesses  de son agriculture et de sa paysannerie. Cultures vivrières  mais aussi cultures de rentes.
Ce potentiel qui produit déjà 70% du produit intérieur  brut doit être exploité de façon encore plus moderne et  produire de nouvelles richesses, de nouveaux emplois et  satisfaire de nouveaux marchés.

Une vocation régionale !
La géographie naturelle et l’Histoire du Togo ont  dessiné les contours d’un territoire qui donne au Togo  une fonction exceptionnelle avec deux axes, véritables  corridors, Sud-Nord vers le Sahel pour le désenclaver, Est Ouest vers les pôles économiques voisins, pour profiter de leurs propres marchés et coller à leur croissance.

Un espace pour investir et entreprendre
Le Togo est un espace pour entreprendre, ouvert aux quatre  points cardinaux et un carrefour naturel pour faire circuler  les biens et les services. Les nouvelles infrastructures se  sont naturellement développées en ce sens.
Les axes routiers internationaux sont au niveau des normes  professionnelles internationales. Les douanes se sont  modernisées avec une traçabilité informatique exigée par  la sécurité des biens, des marchandises et des personnes.
Les postes frontières sont également rénovés. La façade maritime occupe désormais le premier rang  des équipements portuaires du futur. Le port en eau  profonde, ses nouveaux quais, le potentiel de son Terminal  à Conteneurs, sa gestion informatisée placent le Port  Autonome de Lomé au premier rang des opérateurs d’un  passage obligé du développement solidaire régional.
L’aéroport de Lomé devait aussi relever les défis des  transports aériens internationaux en pleine expansion. La  nouvelle aérogare développera à terme et de façon durable  un trafic croissant des passagers et des marchandises. Elle  sera un hub pour de nouvelles compagnies.
Enfin la rénovation de l’équipement ferroviaire complètera  le potentiel exceptionnel de ces facteurs démultiplicateurs qui produiront des richesses à redistribuer.

De la Solidarité nationale et de la Protection sociale…
Les résultats escomptés des engrenages vertueux de la  croissance et de la modernisation du Togo devront vite  renforcer la protection sociale et la solidarité à la base.
On ne peut demander durablement des efforts à tous  et attendre que l’énergie d’un peuple produise des effets positifs, sans imaginer en retour une juste redistribution,  une équitable répartition des fruits de la croissance au profit de chacun et d’abord des plus démunis.
Le Togo a déjà su développer des initiatives à la base , de  création de revenus, d’auto-emploi, d’insertion. Ces  dispositions parfois expérimentales seront systématisées, généralisées, par palier, par étape pour procurer des  résultats générateurs de progrès et de qualité de vie.
Jusqu’à rénover la protection sociale dans son ensemble,  jusqu’à élargir la couverture maladie par exemple. Dans le domaine social nous devons être ambitieux et  conquérants si nous voulons que la solidarité ne soit pas  un vain mot.

Pour Vivre Ensemble
Il ne faut pas confondre les objectifs et les moyens et ne  pas oublier que la fin justifie justement des moyens. La poursuite des réformes politiques et institutionnelles est non seulement inévitable mais aussi indispensable.
C’est l’heure des réformes, justes, ambitieuses et  courageuses. Il faut raisonner désormais en terme de  calendriers et de plans.
La rénovation du pays, la restauration de son économie,  la préservation d’acquis sociaux doivent être consolidées par des réformes qui assurent à l’ensemble, stabilité  et cohésion. Si le Togo doit accéder au rang de Pays  émergent il doit sans aucun doute prendre les moyens  et prendre les décisions de garantir l’unité nationale et  les ressources nécessaires pour atteindre de nouveaux  horizons et affronter sereinement l’avenir. Si le Togo veut  attirer et fixer les investisseurs de façon durable pour  justement créer des richesses et les redistribuer, le Togo  doit savoir qu’il lui faut offrir des garanties au préalable.
Avec Vous, Togolaises et Togolais, à l’énergie sans faille, animés par l’amour de la patrie, nous réussirons à porter  le Togo au plus haut et nous obtiendrons des résultats palpables et concrets.
Avec Toi, Jeunesse togolaise, qui forgera notre avenir, je m’engage à construire les conditions du Bonheur du Togo.