CEDEAO-SENEGAL-MEDIAS-ISS-OSC-SMIC

Ouverture ce jeudi  à Dakar d’une réunion consultative des organisations de la Société Civile et des Médias sur le Projet de Stratégie Maritime Intégrée de la CEDEAO

DAKAR, 30 Mai/2013 (LE MEDIUM.INFO) – Des experts des organisations de la Société civile et des représentants des médias reconnus pour avoir une connaissance des questions de sûreté et de sécurité maritime en Afrique de l’ouest ont entamé ce jeudi, un conclave de deux jours, rencontre qui s’inscrit dans le cadre de l’élaboration d’une Stratégie Maritime Intégrée de la CEDEAO (SMIC), a constaté un envoyé spécial de Le Médium.

Cette rencontre est organisée par l’Institut d’études de Sécurité (ISS) en étroite collaboration avec la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Cette réunion consultative a été ouverte ce jeudi en présence du Lieutenant Colonel A. Dieng, Chef Division Sécurité Régionale au Département des Affaires Politiques, Paix et Sécurité de la Commission de la CEDEAO, du Directeur du Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest de l’Institut d’Etudes de Sécurité, Docteur Déo Barakamfitiye et du Ministre Conseiller El Hadji Magatte Seye représentant le Ministre des Affaires Etrangères du Sénégal.

La menace croissante et l’impact négatif que représentent les activités maritimes illicites telles que: le vol de pétrole, le trafic illégal de personnes; de stupéfiants et des armes, la piraterie, la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN), et la pollution marine dans le Golfe de Guinée et plus précisément la région de la CEDEAO, nécessite l’élaboration d’une stratégie globale pour combattre la menace, a affirmé le Lt Col A. Dieng, Chef Division Sécurité Régionale de la Commission de la CEDEAO.

C’est justement dans l’optique du respect du processus d’élaboration et de validation d’une stratégie maritime de la CEDEAO, qu’une réunion d’experts indépendants a été organisée en Février 2013 à Abidjan (Côte d’Ivoire) pour examiner le premier projet du document.

Dans la continuité donc du processus de validation, la réunion de Dakar présente le document aux représentants des Organisations de la société civile, des médias et autres experts des questions maritimes de l’Afrique de l’Ouest, en vue de s’approprier le document et éventuellement faciliter, dans un proche avenir, la sensibilisation des citoyens de l’Afrique de l’ouest sur la Stratégie Maritime Intégrée de la CEDEAO (SMIC).

La SMIC insiste sur une réponse à la gestion et à l’exploitation du domaine maritime qui soit axée sur les peuples. Elle soutient la transition de “CEDEAO des Etats en CEDEAO des peuples”. Cette stratégie est fondée sur une collaboration inter-agences au niveau national et destinée à compléter les efforts entrepris à l’échelle continentale.

La SMIC vise également  à renforcer les synergies entre toutes les parties prenantes, notamment la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), la Commission du Golfe de Guinée (CGG), l’Organisation Maritime de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (OMAOC) et les autres mécanismes régionaux et pays voisins.

Les participants à la réunion de Dakar auront l’occasion pendant 48 heures d’examiner plus en profondeur le document dans sa substance et son contenu, et surtout de mettre les observations sur la SMIC  à la disposition de l’Institut d’études de Sécurité (ISS).

Précisons que la vision de la SMIC est l’instauration d’un domaine maritime prospère, sûr et pacifique pour tous qui permettra un développement écologiquement durable et une création de richesses fondées sur une gestion efficace et la bonne gouvernance.

 

Crédo TETTEH, notre envoyé spécial à Dakar