Affaires des incendies des marchés / Législatives: Remise en liberté provisoire pour dix inculpés

Président du parti "OBUTS", inculpé dans l'affaire des incendies

Président du parti “OBUTS”, inculpé dans l’affaire des incendies

Dix des personnes en détention préventive dans l’affaire des incendies des marchés, ont bénéficié d’une remise en liberté provisoire, selon un communiqué du Procureur de la République.

“Ce mardi 18 juin, le doyen des juges d’instruction a accordé sur réquisition su Procureur de la République, une liberté provisoire à 10 inculpés dont le dossier des incendies des grands marchés de Lomé, de Kara et autres. Il les a toutefois placés sous contrôle judiciaire en excluant la mesure relative à l’interdiction de sortir du ressort du Tribunal de Lomé sans son autorisation”, indique le communiqué.

“Par la même occasion, le juge d’instruction a levé cette mesure qui était imposée à certains inculpés précédemment mis en liberté provisoire”, précise le texte qui n’a donné aucun nom.

Selon des sources proches du dossier, Gérard Adja, le premier vice-président de l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS) et Abass Kaboua, le président du Mouvement des Républicains Centristes (MRC) ne figurent pas sur la liste.

Sont Concernés, certains responsables et militants de l’opposition dont Ouro-Akpo Tchagnaou, Athiley Yaovi Anani Appolinaire, Bodé Tchakoura et Agbéti Yao Agbéko.

Ces libérations interviennent au lendemain des tractations entre le pouvoir l’opposition sous la médiation de Mgr Nicodème Barrigah, initiative de la Coalition “Arc-en-ciel”. A en croire les responsables de ladite Coalition, cette démarche vise à décrisper l’atmosphère peu tendue à quelques semaines des élections législatives fixées au 21 juillet prochain. La date limite pour le dépôt des dossiers est fixée 19 juin.