Edito du 07 au 14 mai 2013

EDITO du 07 mai 2013

NOTRE MISSION

Plus besoin  de nous rappeler, homme de médias, que notre mission est noble. Gardiens du temple, nous le sommes à loisir, par vocation et simplement pour jouer notre rôle d’éveil de conscience en relatant juste l’information dans une dynamique d’éducation des citoyens. Mais posons-nous la question de savoir si nous journalistes togolais, jouons pleinement notre partition ?

Certainement pas totalement car nous avons un péché mignon : celui de nous arrimer pour des intérêts momentanés  à des hommes politiques qui abusivement nous malmènent et nous font perdre notre dignité car certains d’entre nous ne pensent plus d’eux-mêmes mais deviennent des perroquets de première zone. Que c’est triste ! Ce n’est pas notre rôle que de jouer à la politique par le biais de la profession.

Journalistes nous sommes, mais pas politiques. La profession n’est pas une case stage pour aller à la politique. T’as envie de faire la politique, libre chemin et merci de cesser de profiter de la profession à des desseins malsains. C’est cela être honnête avec soi et nourrir des ambitions !

Crédo TETTEH

 

 

 

 

EDITO  du 14 mai 2013

Penser autrement

En tant que Togolais, nous avons du pain sur la planche. Et sur quelle planche ? Une planche assez dure. Nous ne sommes pas capables d’accepter qu’autrui pense autrement que moi. Où sommes-nous ?  Il est aujourd’hui une classe politique, se prévalant de défendre un peuple qu’ils n’hésitent pas à jeter dans les rues, qui ne sait tolérer qu’on pense autrement. Penser autrement revient simplement à devenir leurs ennemis à abattre par tous les moyens. Ils prétendent défendre cette liberté d’expression, de parole sans pour autant l’admettre, la tolérer. Que c’est dommage pour nos hommes politiques, pardon pour ceux là qui croient aujourd’hui encore que faire la politique c’est habiter les rues et recoins du pays à la recherche de la petite bête, du petit élément pour s’en approprier politiquement. Il manque à nos politiques de la stratégie, de la matière. Car faire la politique c’est anticiper et défendre des valeurs. Faire de la politique, ce n’est pas malheureusement crier pour crier. C’est également CONSTRUIRE. Et c’est ce job que nous vous demandons, chers politiques.

Arrêtez d’enflammer SVP ! Construisons ensemble !

Crédo TETTEH