Du principe de redevabilité

Les Togolais ont placé encore, et pour une troisième fois, leur confiance en Faure Essozimna GNASSINGBE. Au détriment de Jean-Pierre FABRE de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC).
Même si le mauvais perdant continue par marcher et à faire des déclarations trompe-l’œil juste pour s’accorder pour quelques mois encore les dévotions des militants qui lui reste, il faut rappeler que ce mandat du locataire légitime et légal du Palais de la Marina se veut un mandat beaucoup plus inclusif. Il est demandé l’implication de tous les citoyens du Pays pour poursuivre les efforts de développement et de reconstruction du tissu social.
Devrons-nous rester en marge de cette dynamique ? Nous ne le pensons pas. Raison pour laquelle, nous nous engageons à rendre compte, dans la véracité des faits, des actions et activités de nos dirigeants à tous niveaux.
Tout en mesurant notre responsabilité sociale, nous ne laisserons pas passer les travers et autres gaffes des responsables tous grades et degrés pris en compte.
Diriger, c’est rendre compte. Le principe de redevabilité devra être plus ancré dans nos habitudes. Et le dire, ne doit pas être pris comme des invectives, de la diffamation, des âneries envers les mis en cause.
Nous mesurons notre responsabilité et nous entendons l’assumer pleinement. Tout simplement.
Crédo TETTEH