STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L’UEMOA EN SEPTEMBRE 2014

Accentuation de la baisse des prix à la consommation due à la baisse des prix du carburant au Bénin, en Côte d’Ivoire et au Mali, sous l’effet de l’ajustement automatique des prix des produits pétroliers.

Le cours du pétrole brut sur les marchés internationaux (moyenne WTI, BRENT, DUBAI) a baissé de 2,4% en septembre 2014, par rapport au mois précédent. Les prix des principales matières premières exportées par les pays de l’Union ont connu un repli, à l’exception du café. En rythme mensuel, ils ont baissé de 5,0% pour le caoutchouc, de 4,4% pour l’or, de 1,5% pour le cacao et de 0,7% pour le coton. L’indice des cours des produits alimentaires publié par le FMI s’est inscrit en baisse de 4,8%, en rythme mensuel, en septembre 2014.
? Au plan de la politique monétaire, la Banque Centrale Européenne a baissé, à compter du 10 septembre 2014, ses taux directeurs de 10 points de base, respectivement pour le taux des opérations principales de refinancement et celui de la facilité de prêt marginal.
? Les indices boursiers internationaux ont enregistré des évolutions contrastées à fin septembre 2014, par rapport au mois précédent. Les indices FOOTSIE, Nasdaq, et S&P 500 ont baissé respectivement de 2,9%, 1,9% et 1,6%, tandis que le Nikkei et l’EuroStoxx ont progressé de 4,9% et 1,7%. Sur le marché des changes, la monnaie européenne s’est dépréciée à fin septembre 2014, vis-à-vis du dollar américain (-4,6%) et de la Livre sterling (-2,3%). Par contre, elle a enregistré une hausse de 0,7% face au yen japonais.
? Dans l’UEMOA, l’activité économique a maintenu sa tendance haussière dans les principaux secteurs. En effet, comparé à la même période de l’année précédente, l’indice de la production industrielle a progressé de 5,6%, après 7,1% en août 2014. L’indice du chiffre d’affaires du commerce de détail a, quant à lui, augmenté de 4,3%, en glissement annuel, en septembre 2014, après 7,0% en août 2014.Le taux d’inflation, en glissement annuel, est ressorti à -0,4% à fin septembre 2014 contre -0,2% le mois précédent. Cette accentuation de la baisse du niveau général des prix à la consommation est liée à la poursuite du repli des prix des produits alimentaires, notamment les céréales locales et les produits importés tels que le riz, le blé et le sucre, reflétant l’évolution favorable des cours de ces denrées sur le marché international. Elle traduit également la baisse des prix du carburant au Bénin, en Côte d’Ivoire et au Mali, sous l’effet de l’ajustement automatique des prix des produits pétroliers dans ces Etats, qui prend en compte l’orientation baissière des cours internationaux.
? Le taux d’inflation sous-jacente, en glissement annuel, calculé en excluant les prix des produits frais et énergétiques, est ressorti à 0,3% à fin septembre 2014, stable par rapport au mois précédent.
? La moyenne des soumissions hebdomadaires, sur le marché des adjudications, est passée de 1.289,2 milliards en août 2014 à 1.199,6 milliards en septembre 2014, soit une baisse de 7,0%. Le taux moyen pondéré sur le guichet hebdomadaire est ressorti, en moyenne mensuelle, à 2,53%, quasi-stable par rapport au niveau de 2,54% enregistré le mois précédent.
L’évolution du marché interbancaire de l’UEMOA a été marquée, en septembre 2014, par un repli du volume des transactions et une stabilité des taux d’intérêt. En effet, le volume moyen hebdomadaire des opérations interbancaires, toutes maturités confondues, s’est établi à 100,8 milliards en septembre 2014 contre 122,1 milliards en août 2014. Le taux moyen pondéré des opérations est ressorti à 4,07% en septembre 2014, stable par rapport au mois précédent. Sur le marché à une semaine, le volume des opérations a diminué de 6,7 milliards, pour s’établir à 49,1 milliards. Le taux d’intérêt moyen à une semaine est ressorti à 3,45%, en repli de 7 points de base par rapport au mois précédent.
? Les données provisoires issues de l’enquête sur les conditions de banque indiquent une hausse des taux d’intérêt au niveau de l’UEMOA. Ainsi, à l’échelle régionale, le taux d’intérêt débiteur moyen, calculé hors charges et taxes, est passé de 7,30% en août 2014 à 7,49% au cours du mois sous revue, soit une augmentation de 19 points de base. Le taux moyen de rémunération des dépôts de la clientèle est ressorti à 5,21% contre 5,07% un mois auparavant.
? Au cours du mois de septembre 2014, l’activité au niveau de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a été marquée par une hausse des indices. En effet, d’un mois à l’autre, les indices BRVM 10 et BRVM composite ont progressé respectivement de 3,8% et 3,6% en septembre 2014. La capitalisation totale du marché est ressortie à 7.421,1 milliards en septembre 2014 contre 7.249,2 milliards un mois auparavant, soit une hausse de 2,4%. Cette évolution est essentiellement imputable à une progression de 3,7%, en rythme mensuel, de la capitalisation du marché des actions, atténuée par un recul de 4,1% de celle du marché obligataire.