La Nouvelle Société Cotonnière du Togo prévoit 120 000 T de production pour la campagne 2014-2015

Des agriculteurs dans un champs de coton

La culture du coton de venue une priorité pour certains agriculteurs.

“Tous mobilisés pour une production cotonnière croissante et optimisée d’années en années”. C’est sur ce thème que le gouvernement a lancé la campagne cotonnière 2014-2015. La direction de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo table sur une production de 120 000 T pour cette saison. Un défi quand on sait que la dernière saison n’a fait que 75 000 T de coton graine  pour une prévision de 100 000 T.
C’est la ville de Kara qui a accueilli la  réunion de concertation pour la préparation et la gestion de la campagne de production cotonnière 2014/2015. Tous les acteurs étaient représentés : les producteurs de coton, les responsables de la société cotonnière et les principaux acteurs de la filière.
Initiée par la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT) en collaboration avec la Fédération Nationale des Groupements de Producteurs de Coton (FNGPC), cette rencontre a permis aux participants de faire une évaluation de la campagne de production et d’égrenage du coton 2013/2014 et d’échanger sur l’accompagnement de chaque acteur pour l’atteinte des performances retenues dans le cadre de la vision stratégique de la filière.
Il s’est agi aussi par cette rencontre, de trouver non seulement, des pistes appropriées pour une augmentation substantielle de la production, mais aussi des solutions pour rendre cette production pérenne.
Au cours des assises, les participants ont planché sur l’analyse des résultats de la campagne cotonnière 2012/2013, à travers l’analyse des résultats en rendement sur les trois dernières campagnes par préfecture et région et  sur la gestion de la qualité du coton.
La situation des ventes de fibre et de la graine huilerie, l’évolution des cours mondiaux de la fibre 2013/2014 et les perspectives 2014/2015 ont été également exposées.
Les points sur les actions prises et envisagées par la NSCT et la FNGPC ainsi que le programme de recherche coton pour la campagne 2014/2015 et les mesures d’accompagnement du ministère de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche ont été abordés. De même que les indicateurs de base et recommandations pour la gestion de la campagne 2014/2015 et l’amélioration des performances ont été communiqués aux acteurs de la filière. Les participants ont convenu du prix d’achat initial de cette nouvelle campagne 2014-2015 qui est fixé à 230 f CFA / kg de coton-graine pour le1er choix.
Le ministre de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche, col Ouro-Koura Agadazi a rappelé la fragilité des progrès dans la filière. Aussi, demande-t-il que des efforts se poursuivent, afin de réaliser la vision stratégique de la filière.Il a également relevé que les enjeux de la culture cotonnière dans le pays dépassent la limite des intérêts particuliers des acteurs et s’inscrit dans une stratégie globale.Il a rassuré les acteurs de l’engagement du ministère à faire de la filière, un outil efficace et un maillon essentiel de l’agriculture et invité à une participation active pour que des actions concrètes soient identifiées et que des dispositions de leur mise en œuvre, soient prises.
Le directeur général de la NSCT, Djagni Kokou a rappelé les actions entreprises notamment la vaste campagne de remobilisation des producteurs qui a eu lieu en mars et avril, le renforcement du dispositif technique de base à travers le recrutement de 53 ATC.Il a exhorté chaque partenaire à jouer son rôle pour l’augmentation de la production et l’amélioration des rendements. Il a enfin souhaité plein succès aux travaux.
Le Président du Conseil d’Administration de la Fédération Nationale des Groupements de Producteurs de Coton,   a indiqué que la mobilisation doit être entière et totale pour relancer durablement la filière cotonnière.
Source : Savoir News