Economie: La FECECAV/Kloto a tenu son Assemblée générale mardi, une nouvelle équipe élue pour trois ans

 

Les membres du nouveau bureau de la FECECAV de Kloto

Les membres du nouveau bureau de la FECECAV de Kloto

La Faitière des Entités des Caisses d’Epargne et de Crédit des Associations Villageoises (FECECAV) dans la préfecture de Kloto, a tenu son 9ème Assemblée Générale (Ag) ordinaire mardi à Kpalimé  (environ 120km au nord de Lomé), rencontre à l’issue de laquelle une nouvelle équipe a été élue pour trois ans. Cette AG a rassemblé les délégués venus des 12 caisses de bases de cette institution financière de la région des Plateaux et Maritime, ainsi que le personnel et certains partenaires. C’est le secrétaire générale de la préfecture de Kloto, Sogoyou Békèyi (représentant du préfet) qui a ouvert les travaux en présence de Daniel Barondibou et Yawovi Sokpor, respectivement directeur général et président du conseil d’administration de la faitière.

Selon Yawovi Sokpor, il est nécessaire et indispensable, pour un bon fonctionnement d’un système financier décentralisé, de tenir une assemblée générale et de rendre compte des activités réalisées et les résultats obtenus à ses membres. “La 9ème assemblée générale de la FECECAV s’inscrit dans ce contexte et offre aux sociétaires de l’institution, l’occasion d’exercer pleinement leur droit par la participation directe aux prises de décisions et pour l’accomplissement de la  mission de l’Institution, qui consiste à satisfaire les besoins financiers et non financiers des populations de notre zone d’intervention, exclues du système financier classique”,  a- t-il expliqué. Dans son allocution, Sogoyou Békèyi a d’abord remercié les administrateurs de la Faitière pour la tenue de cette Ag, qui répond bien aux exigences de la transparence et de la bonne gouvernance. Il a exhorté les participants à s’unir davantage et à honorer leurs engagements vis-à-vis de leur Faitière.  La FECECAV a connu une forte croissance de son capital social au cours de l’exercice 2012. Chiffré à 252.515.000 de F.CFA  à fin décembre 2011, le capital social est passé à  364.529 .000 FCFA à fin décembre 2012, soit une croissance de 112.014.000 de F.CFA.  Cette croissance s’explique par les mesures de capitalisation prises depuis 2011, qui consistent à constituer un capital complémentaire représentant 10% du montant débloqué de chaque dossier de crédit. L’encours des dépôts a connu une légère augmentation de  7,10% par rapport à 2011. On note une régresside l’encours de dépôt dans les Caisses d’Epargne et de Crédit des Associations Villageoises (CECAV) rurales et semi urbaines par rapport à l’exercice précédent. Les autres CECAV ont enregistré une croissance de leur encours de dépôts. L’encours est passé de 1.401.068 981 de FCFA au 31 décembre 2011 à 1.500.555 363 de F.CFA  au 31 décembre 2012. L’encours de crédit a connu aussi une légère régression aussi bien dans les Caisses rurales que semi urbaine passant  de 1.720.654 042 de F.CFA en 2011 à 1.697.083 223 de F.CFA au 31 décembre 2012 soit une régression  de 1,37%  pour un effectif de 5.409 dont 2.389 hommes, 2.906 femmes et 114 groupements. La régression est due à la crise de gouvernance de fin d’année 2012.  La faîtière est excédentaire de 6.280 394 de FCFA pour l’exercice 2012 contre un excédent de 10.393 110 de F.CFA enregistré en 2011. Des amendements ont été apportés aux états financiers. Le bureau du conseil d’administration a été renouvelé à 100% .Le nouveau bureau composé de 8 membres est dirigé par Komlan Adanlessossi pour un mandat de trois ans. Plusieurs résolutions ont également été prises au cours de cette assemblée générale. Le prix d’excellence FECECAV a été décerné à deux caisses de la faitière dont CECAV ABWè de Badou (500 000F) et CECAV ENYO d’Atakpamé (300 000f) pour leurs efforts fournis dans tous les domaines au cours de l’exercice 2012. Le Directeur général de la FECECAV n’a pas caché ses impressions à la  sortie de cette rencontre. Pour ce dernier, il faut voir les résultats en deux étapes: au niveau de la faitière, l’institution est excédentaire de près de 7 millions de F.CFA.  L’encours de crédit a légèrement baissé, tandis que celui d’épargne a progressé d’environ 10%. Le nombre de membres a augmenté ainsi que le capital social. “Dans l’ensemble, le problème fondamental de FECECAV reste les impayés. Au jour le jour, les impayés augmentent et il faudrait que nous fassions un grand effort pour pouvoir faire des recouvrements, afin d’assainir la situation financière de la FECECAV”,  a confié Daniel Barondibou. “Je suis très content et je sors de cette assemblée générale très renforcé, car l’avenir de l’Institution sera meilleur”, a-t-il affirmé.